L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

WEC: Doublé du Porsche Team aux 6 H du Nürburgring

Après avoir remporté les 24 Heures du Mans, Porsche Team réussit le doublé aux 6 Heures du Nürburgring 2015, au terme d’une course riche en rebondissements. 62 000 spectateurs s’étaient massés dans les tribunes sous un soleil radieux.

Podium LMP1. 17 BERNHARD Timo (GER) WEBBER Marc (AUS) HARTLEY Brendon (GBR) PORSCHE 919 hybrid team Porsche, 18 DUMAS Romain (FRA) JANI Neel (CHE) LIEB Marc (GER) PORSCHE 919 hybrid team Porsche, 07 FASSLER Marcel (CHE) LOTTERER Andre (GER) TRELUYER Benoit (FRA) AUDI R18 ETron Quattro team Audi Sport Joest ambiance during the 2015 FIA WEC World Endurance Championship 6 Hours of Nürburgring, Germany, from august 28 to 30th 2015. Photo Florent Gooden / DPPI.

Photo Florent Gooden / DPPI.

WEBBER Marc (AUS) Porsche 919 hybrid team Porsche portait ambiance victory during the 2015 FIA WEC World Endurance Championship 6 Hours of Nürburgring, Germany, from august 28 to 30th 2015. Photo Florent Gooden / DPPI.

WEBBER Marc (AUS) Porsche 919 hybrid team Porsche. Photo Florent Gooden / DPPI.

Ralentie par trois « stop&go » de 5’ secondes, puis 30 secondes et enfin une minute pour cause de surconsommation d’énergie, la Porsche 919 Hybrid n°18 parvient à arracher la deuxième place à Audi Sport avec la contribution d’une stratégie pneumatique efficace, élaborée par l’équipe et le pilote suisse Neel Jani au 143e tour.

Exceptionnellement, les teams avaient le droit d’utiliser huit trains de pneus (contre six habituellement), ce qui leur permettait d’en changer à chaque relais. Mais celui qui parviendrait à faire deux relais avec les mêmes pneus gagnerait entre 25 et 30 secondes, ce qui a forcément joué à un moment crucial de la course pour Porsche. Mais encore fallait-il que les pneus tiennent le choc, ce qui fut le cas.

Dès le samedi, le weekend de course avait démarré sous les meilleurs auspices pour le Porsche Team, puisque la firme de Stuttgart avait remporté les deux premières places des qualifications, la Porsche 919 Hybrid n°18 (Dumas/Jani/Lieb) se plaçant devant la n°17 (Bernhard/Webber/Hartley). Audi Sport Team Joest, qui avait réalisé les meilleurs chronos durant les essais libres du vendredi, ne parvenait à réaliser que les troisième et quatrième temps avec la R18 e-tron quattro n°8 (Di Grassi/Duval/Jarvis) et la voiture n°7 (Fässler/Lotterer/Tréluyer).

[nextpage title= »Un départ plutôt chaud »]

Départ lancé, 37 °C au sol

18 DUMAS Romain (FRA) JANI Neel (CHE) LIEB Marc (GER) PORSCHE 919 hybrid team Porsche, 07 FASSLER Marcel (CHE) LOTTERER Andre (GER) TRELUYER Benoit (FRA) AUDI R18 ETron Quattro team Audi Sport Joest action during the 2015 FIA WEC World Endurance Championship 6 Hours of Nürburgring, Germany, from august 28 to 30th 2015. Photo Florent Gooden / DPPI.

18 DUMAS Romain (FRA) JANI Neel (CHE) LIEB Marc (GER) PORSCHE 919 hybrid team Porsche, 07 FASSLER Marcel (CHE) LOTTERER Andre (GER) TRELUYER Benoit (FRA) AUDI R18 ETron Quattro team Audi Sport Joest action during the 2015 FIA WEC World Endurance Championship 6 Hours of Nürburgring, Germany, from august 28 to 30th 2015. Photo Florent Gooden / DPPI.

Lors du départ lancé, les positions de tête, acquises en qualification, se consolident. Les deux voitures du Porsche Team parviennent à résister aux attaques des Audi. Au fil des tours, les écarts se creusent, mais Timo Bernhard, au volant de la Porsche 919 Hybrid n°17 endommage son aileron avant. Au 24ème tour, la Porsche n°17 rentre au stand pour son premier ravitaillement pour remplacer la pièce… et Audi Sport en profite pour dépasser. La R18 e-tron quattro n°7, alors aux mains de Marcel Fässler, rentre au stand en même temps, mais reprend la piste 9 secondes plus tôt que la Porsche, contrainte de prolonger son arrêt pour réparer.

La Porsche 919 Hybrid n°18 s’envole alors en tête, tandis que la 17, pilotée par Mark Webber, engage un duel pour la deuxième place avec l’Audi n°7. L’Australien met la pression sur Marcel Fässler et, au 39e tour, le dépasse. Après environ 1 heure de course, le duo Porsche est reconstitué, même si l’écart entre les voitures est de près de 40 secondes.

Début des « stop&go »

A 14h30, la voiture de tête écope d’une pénalité « stop&go » de 5 secondes, pour surconsommation de carburant eut égard à la réglementation.

07 FASSLER Marcel (CHE) LOTTERER Andre (GER) TRELUYER Benoit (FRA) AUDI R18 ETron Quattro team Audi Sport Joest action pitstop during the 2015 FIA WEC World Endurance Championship 6 Hours of Nürburgring, Germany, from august 28 to 30th 2015. Photo Florent Gooden / DPPI.

07 FASSLER Marcel (CHE) LOTTERER Andre (GER) TRELUYER Benoit (FRA) AUDI R18 ETron Quattro team Audi Sport Joest action pitstop during the 2015 FIA WEC World Endurance Championship 6 Hours of Nürburgring, Germany, from august 28 to 30th 2015. Photo Florent Gooden / DPPI.

Marc Lieb s’arrête pour observer sa pénalité au 54e tour et, à la sortie des stands, se retrouve en duel avec l’autre Porsche toujours pilotée par Mark Webber. Ce dernier parvient à conserver la tête de la course, mais son avantage est réduit à néant.

Les positions sont alors stables mais les Audi accumulent du retard au fil des tours : l’issue de la course semble alors évidente, mais un nouveau coup de théâtre vient redistribuer les cartes au 64e tour : la Porsche n°18, passée entre temps aux mains de Romain Dumas, écope d’une deuxième pénalité, cette fois-ci de 30 secondes. L’Alésien s’arrête et cède le lead à Brendon Hartley, qui a pris la relève au volant de la Porsche n°17. La voiture n°18 rentre en piste à la quatrième place : après deux heures de course les Audi sont virtuellement sur le podium.

Romain Dumas tente alors de remonter au classement, mais il surconsomme de nouveau et, à 15h23, est contraint à un troisième « stop&go », cette fois d’une minute !

[nextpage title= »Malgré les « stop&go » la Porsche n°18 ne lâche pas « ]

La Porsche n° 18 ne lâche pas

18 DUMAS Romain (FRA) JANI Neel (CHE) LIEB Marc (GER) PORSCHE 919 hybrid team Porsche ambiance pole position during the 2015 FIA WEC World Endurance Championship 6 Hours of Nürburgring, Germany, from august 28 to 30th 2015. Photo Florent Gooden / DPPI.

18 DUMAS Romain (FRA) JANI Neel (CHE) LIEB Marc (GER) PORSCHE 919 hybrid team Porsche ambiance pole position during the 2015 FIA WEC World Endurance Championship 6 Hours of Nürburgring, Germany, from august 28 to 30th 2015. Photo Florent Gooden / DPPI.

Deux heures et demi après le départ, la Porsche 919 Hybrid n°18 plonge à la quatrième place, et l’espoir pour l’équipe de Stuttgart de réaliser un doublé semble perdu. Et pourtant, au fil des tours et des relais, la voiture n°18 s’approche petit à petit de l’Audi R18 e-tron quattro n°8 et profite d’un long arrêt aux stands de celle-ci (1m et 23s) pour la doubler de justesse en reprenant la piste.

Neel Jani est alors au volant de la Porsche n°18 avec Benoît Tréluyer, sur l’Audi n°7, dans le collimateur, l’écart est alors d’environ 35 secondes. C’est lors du 143e tour, alors que la course est sous drapeau jaune, que le pilote suisse saisit l’opportunité de se rapprocher de la Porsche n°17, qui était confortablement en tête de la course.

Mais alors que les deux Audi s’arrêtent pendant plus d’une minute pour ravitailler et changer leurs pneus, Jani décide de tenter le double relais avec ses Michelin, avec lesquels il a déjà parcouru 14 tours. Résultat : son arrêt ne dure que 36 secondes et l’Audi n°7 n’est alors plus qu’à 7 secondes devant lui.

Début d’une course poursuite

ASTON MARTIN VANTAGE V8 team Aston Martin racing ambiance pitstop during the 2015 FIA WEC World Endurance Championship 6 Hours of Nürburgring, Germany, from august 28 to 30th 2015. Photo Florent Gooden / DPPI.

Photo Florent Gooden / DPPI.

C’est alors qu’une course poursuite s’engage : Jani est en chasse de l’Audi n°7, tandis que la R18 e- tron quattro n°8 est juste 3 secondes derrière lui. Une bataille à trois se forme alors qu’il reste encore une heure avant la fin de la course.

Au 175e tour, la Porsche 919 Hybrid n°18 parvient à devancer de 3 secondes les deux Audi, grâce à un arrêt aux stands plus rapide que celui de ses adversaires. Porsche s’envole alors vers le doublé, Audi Sport Team Joest occupe les troisième et quatrième places, les cinquièmes et sixièmes revenant à Toyota, éternel troisième constructeur LMP1 du week-end.

« Il s’agit de la deuxième fois cette année que la stratégie des pneumatiques joue un rôle déterminant sur le résultat de la course », souligne Jérôme Mondain, le manager Michelin du FIA WEC. « En mai dernier, lors des 6 Heures de Spa, Audi Sport avait misé sur la longévité et doublé ses relais avec un coup d’avance sur Porsche, ce qui avait contribué à la victoire de la R18 e-tron quattro n°7 sur les 919 Hybrid. Aujourd’hui, c’est Porsche qui a tenté cette stratégie payante aux 6 Heures du Nürburgring, même sur un tracé très exigeant et tendanciellement sous-vireur comme celui de la Grand Prix Strecke. »

[nextpage title= »Les autres catégories »]

Les autres catégories

97 TURNER Darren (GBR) MUCKE Stefan (DEU) ADAM Jonathan (GBR) ASTON MARTIN VANTAGE V8 team Aston Martin racing action during the 2015 FIA WEC World Endurance Championship 6 Hours of Nürburgring, Germany, from august 28 to 30th 2015. Photo Florent Gooden / DPPI.

Photo Florent Gooden / DPPI.

Doublé des Porsche 911 RSR en catégorie LM GTE Pro et victoire de Ferrari en LM GTE Am

Porsche domine au Nürburgring également en catégorie LM GTE Pro, où les voitures n°91 et 92 devancent, à la fin de l’épreuve, la Ferrari 458 GTE n°71 de l’équipe AF Corse. Si la voiture n°91 (Lietz/Christensen) s’installe rapidement en tête du peloton peu après l’arrêt de la Ferrari 458 GTE n°51 (Bruni/Vilander) pour des problèmes techniques, il faudra attendre la quatrième heure de course pour que la 911 RSR n°92 (Pilet/Makowiecki) ait raison de la Ferrari 458 GTE n°71 (Rigon/Calado).

En catégorie « Pro », la firme au cheval cabré doit se contenter de la troisième marche du podium, mais dans la catégorie cadette Andrea Bertolini et ses coéquipiers, sur la Ferrari 458 Italia n°72, s’imposent grâce au dépassement spectaculaire de l’Italien sur Paul Dalla Lana (Aston Martin Vantage GTE n°98). Perrodo, Collard et Aguas (Ferrari 458 Italia n°83) complètent le podium de la catégorie.

[nextpage title= »Vidéo »]

Vidéo

Dans les coulisses des 6h du Nürburgring

[youtube]https://youtu.be/eaL9NPs64U0[/youtube]

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire