L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

16 et 17 avril : 20 000 motards à la 8e Sunday Ride Classic pour enflammer le circuit Paul-Ricard

Mis à jour le jeudi 15 avril à 20h – Le Diaporama de la première journée d’essais – Vous pouvez prendre le circuit Paul-Ricard dans tous les sens, vous constaterez qu’en dehors de la F1 – dont on se passe volontiers depuis 2008 après la lente agonie financière du Grand Prix de France, programmée dans un contexte de gabegie politico-sportive socialo-fédérale à Nevers-Magny Cours… – c’est la moto et ce sont surtout les motards qui ont construit le socle de la légende du site provençal. Voilà pourquoi la 8e Sunday Ride Classic, qui accueillit 17000 spectateurs l’an passé, est devenue l’incontournable rendez-vous moto intergénérationnel printanier. La SRC, imaginée et toujours organisée par Jean-Pierre Bonato vise cette année les 20 000 visiteurs. Des motards passionnés attendus en famille par une météo printanière !

Bien avant que les portes du circuit Paul-Ricard ne s'ouvrent à la Sunday Riade Classic, Jean-Pierre Bonato en avait déjà fait "le" rassemblement provençal des passionnés de moto.

Bien avant que les portes du circuit Paul-Ricard ne s’ouvrent à la Sunday Ride Classic, Jean-Pierre Bonato en avait déjà fait « le » rassemblement provençal régulier des passionnés de motos au High Speed Club.

La Sunday Ride Classic est née en décembre 2007, sur une idée de Jean-Pierre Bonato entre autres amateur de belles anciennes, sous la forme d’un rendez-vous bimestriel d’une poignée de passionnés de bécanes sur le Plateau du Castellet au High Speed Club. Un an plus tard, ils étaient plusieurs centaines à se réunir aux portes du temple des sports mécaniques. Lesquelles allaient s’ouvrir – avec la complicité de Gérard Neveu, le prédécesseur de Stéphane Clair aux commandes  du circuit Paul-Ricard – à la SRC le 22 mars 2009. Depuis, le Ricard a retrouvé la quasi-intégralité de son public puisque même le Bol d’Or, récupéré agonisant dans la Nièvre, est revenu en Provence à l’automne dernier.

J.-P. Bonato :« Tout l’univers de la moto en un lieu et en un moment uniques »

unnamed (3)

Des pur sangs prêts à bondir, il y en aura à la SRC.

A moins de deux semaines de la 8e SRC, Jean-Pierre Bonato était déjà dans les tours : « On pourrait, dit-il, résumer la Sunday ride classic en disant qu’elle réunit en un même lieu et en un moment uniques tout l’univers de la moto, puisque l’on y trouve la plupart des modes d’expression.

« C’est à la fois un Salon de la moto à nul autre pareil, qui offre la possibilité de tester les nouveautés de la plupart des marques présentes ; un programme de 11 courses,  la « French Touch » avec des champions français de légende ; des motos de course françaises, des centaines de motos de collection en démonstration, et des expositions, dont celle de Cafés Racers.

« C’est le public des motards et des passionnés qui a fait de la Sunday Ride une classique, et le retour du Bol d’Or l’an passé positionne plus encore le circuit Paul Ricard au centre de la planète moto. Mais le succès de la SRC est le fruit du travail d’une équipe qui œuvre avec le circuit Paul Ricard afin que celles et ceux qui viennent à la Sunday Ride partagent des moments agréables et des sourires, quel que soit leur âge. C’est un meeting passerelle entre les générations de ceux qui ont aimé et qui aiment la moto. »

Des courses de vitesse, une endurance en nocturne, et 600 motos de collection en démonstration

La Sunday Ride Classic a montré la voie au Bol d'Or pour son retour au circuit Paul-Ricard à l'automne dernier.

Les courses de machines historiques et les démonstrations en piste de ka Sunday Ride Classic a montré la voie au Bol d’Or pour son retour au circuit Paul-Ricard à l’automne dernier.

Côté compétitions : le championnat d’Europe de vitesse, l’International Classic Grand Prix et le championnat d’Europe d’endurance classique, le ProTwin et les sidescars sont au programme, avec 11 courses, 300 motos de compétition, des courses sprints, et une course d’endurance de 4 heures le samedi en nocturne.
Et côté motos de collection en démonstration : au moins 600 bécanes, version route, ou compétition, dont les authentiques et certifiées première TZ 700 de Patrick PONS et la 750 Yamaha OW 31 de Michel Rougerie.

Le Salon de la SRC : 15 marques à voir, à découvrir et des nouveautés à essayer

DSC_6542

Dans le monde de la moto plus encore que dans celui de l’auto, la frontière entre la compétition et le tourisme est étroite.

Quinze marques seront présentes au Salon de la SRC. Les voici par ordre alphabétique : BMW, Bultaco, Ducati, Honda, Indian, KTM, Mash, Morini, Moto Guzzi, Moto Morini, MV Agusta, Norton, Triumph, Yamaha et Victory.
Un Salon où l’on peut voir et, surtout, essayer sa prochaine moto, en présence de plusieurs constructeurs, importateurs ou concessionnaires. A tester notamment, la nouvelle BMW Nine T Scrambler, mais aussi des Indian, Moto Guzzi, Victory et Yamaha entre autres.
Côté équipementiers, Beringer, Barbour, Givi et Segura, ainsi que les Racing services des casques LS2 et Shark sont attendus.

Des machines, des moteurs français de Grand Prix et un blind test sonore

Du côté des machines : 500 Yamaha ROC ; 350 BUT 4 carburateurs ; Tigre endurance ; 500 Droulliole 3 cylindres ; 500 Chevalier ; 50 Scrab ; 50 Le Nohaic ; 125 Millard ; 250 Nougier  d’André Kaci ; 50 ABF à coque inox ; JBB 250 V2 ; JBB 750 ; Kawasaki endurance ; KYF 250.
Du côté des moteurs : 50 ABF Motobécane, 125 Motobécane 1976, 125 Motobécane 1981, 250 Pernod, 250 JBB V2, 125 Escudier, 50 Lang.
Outre l’exposition des Mistral Moto2 de Tech3, en présence du sorcier Guy Coulon et la présentation par le constructeur français Boxer Bike de la Brough Superior, dimanche “ blind test” sonore (test à l’aveugle) avec un 3 cylindres, un 4 cylindres, un 5 cylindres et un 6 cylindres…

Samedi : « Votez Johann Zarco »… Et il pilotera une Suzuki 500 V4 2T !

Johan Zarco, champion du monde Moto2 2015.

Johan Zarco, champion du monde Moto2 2015, sera fêté par les siens samedi au circuit Paul-Ricard.

Samedi, ce sera la fête à Johann Zarco, tenant du titre champion du monde Moto2 sur une Kalex made in Germany au sein du team Ajo Motorsport. Mais au Ricard, il roulera avec une 500 Suzuki d’usine, 500 V4 2 temps de l’époque des Kevin Schwantz et Kenny Roberts.  Resté fidèle à l’équipe finlandaise, Zarco devrait courir en 2017 en MotoGP au guidon d’une Suzuki officielle.

En tout cas, en ce 16 avril, des français champions du monde et Dauphins des mondiaux fêteront le plus vauclusien des cannois : Jean-Louis Tournadre, champion du monde 250, 1982 ; Christian Sarron, champion du monde 250, 1984 ; Guy Bertin, vice-champion du monde 125, le seul pilote à avoir remporté dans sa carrière le Bol d’Or, les 24 Heures du Mans et le Grand Prix de France ; Jean-Michel Mattioli, champion du monde d’endurance, 1995 ; Jean-François Baldé, vice-champion du monde 350, 1981 ; Hervé Moineau, triple champion du monde d’endurance au palmarès duquel il manque seulement le Bol d’Or ; Gérard Coudray, double champion du monde d’endurance ; Patrick Fernandez, vice-champion du monde 350 ; ainsi que Bernard  Fau, Hubert Rigal, Alain Genoud et queques autres furieux de la poignée d’accélérateur.

Dimanche : Ago sur sa 700 Yamaha Daytona et Loriz Baz sur une Ducati

Giacomo Agostini, 15 titres mondiaux ça ajoute du charme au charme !

Giacomo Agostini, 15 titres mondiaux ça ajoute du charme au charme !

Dimanche 17 avril, l’Italien Giacomo Agostini, pilote de légende s’il en est, 15 fois champion du monde de vitesse – recordman du monde du genre tous sports mécaniques confondus -, retrouvera la piste du circuit Paul Ricard au guidon de la Yamaha TZ 700 avec laquelle il était allé aux USA, découvrir et remporter les 200 Miles de Daytona pour sa première course aux commandes d’une machine à moteur 2 temps. Cette moto, qui allait donner naissance aux 0W31, avait une particularité technique peu ordinaire, car son moteur était fait de deux 350 bicylindre accouplés.
Egalement attendu le dimanche en Provence, Loris Baz, le seul pilote français actuellement présent en MotoGP, pilotera une Ducati aux couleurs de son écurie, Avintia Racing Team MotoGP.
Et en ouvrant l’œil, on reconnaîtra notamment Soheil Ayari, pilote professionnel automobile fan de moto et de la prise d’angles, sur sa 500 Suzuki RG de Grand Prix et 750 Kawasaki H2.

A vivre et à voir en piste : baptêmes avec Régis Laconi, des courses et des démos

La foule des grands jours au Virage du Pont, des amateurs qui se lâchent : la magie de la SRC...

La foule des grands jours au Virage du Pont, des amateurs qui se lâchent : la magie de la SRC…

Si vraiment vous avez envie de savoir comment cela se passe en piste, vous pourrez vous offrir un baptême derrière Régis Laconi, avec l’école de pilotage 4GMoto de Bernard Garcia et de Freddie Spencer, en partenariat avec les casques LS2 qui ont organisé un concours.
Le programme – samedi 16 : Motos de collection en démonstration, Série 1 8h30 à 8h50, Groupe A, Tourisme 4 Temps ; 8h55  à 9h15, Groupe B, Tourisme 2 Temps ; 9h20  à 9h40, Groupe C, Café racers et préparées ; 9h45 à 10h05, Groupe D, Motos de Grand Prix ; 10h10 à 10h30, Groupe E, Motos de Superbike et d’endurance ; 10h35 à 10h55, Groupe A ; 11h00 à 11h20, Groupe B ; 11h25 à 11h45, Groupe C ; 11h50 à 12h15, Warm-up course European Classic Series ; 12h25 – 12h50 Sides 1 course 1 (7 tours) ; pit walk (visite des stands) et animations.
Courses 1 : 14h00 à 14h30, Protwin (8 tours); 14h45 à 15h10, Proclassic (7 tours) ; 15h25 à 15h50, ICGP (7 tours) ; 16h05 à 16h30, Sides 2 (7 tours) ; 16h 30 à 16h45, Parade 1.
Motos de collection en démonstration, Série 2 16h45 à 17h05, Groupe D-GP ; 17h10 à 17h30, Groupe E-SBK ; 17h35 à 17h45, Parade 2 ; 17h45 à 18h00, Parade 3 ; 18h15, installation course d’endurance ; 19h00 à 23h00, course de 4 Heures European Classic Series.

La Sunday Ride Classic, ou le bonheur des motards collectionneurs pilotes amateurs au circuit Paul-Ricard.

Dimanche 17 : Motos de collection en démonstration, Série 3, 8h30 à 8h50, Groupe A ; 8h55 à 9h15, Groupe B ; 9h20 à 9h40, Groupe C ; 9h45 à 10h05, Groupe D-GP ; 10h10 à 10h30, Groupe E-SBK.
Motos de collection en démonstration, Série 4 10h35 à 10h55, Groupe A ; 11h00 à 11h20, Groupe B ; 11h25 à 11h45, Groupe C ; 11h50 à 12h10, Groupe GP ; 12h15 à 12h35, Groupe SBK ; 12h40 à 13h00, Groupe C ; 13h00 à 14h00,  pit-walk et animations.
Courses 2 : 14h10 à 14h40, Protwin (8 tours) 14h55 15h20: ICGP (7 tours); 15h35 à 16h00, Sides 1 (7 tours); 16h15 à 16h40, ProClassic (7 tours) ; 16h55 à 17h20, Sides 2 (7 tours).
Motos de collection en démonstration, Série 5 De 17h25 à 17h45, Groupe Grand Prix ; de 17h50 à 18h10, Groupe Superbike ; 18h15 à 18h35: Groupe A ; 18h40 à 19h00, Groupe B.
Entrée : samedi ou dimanche, 15€ la journée ; Pass week-end 20€. Entrée gratuite pour les moins de 16 ans.

Lire aussi : Fabre-Vilmot visent un 3e succès en Argentine.

Charles-Bernard ADREANI
Photos : Raymond PAPANTI et Circuit Paul Ricard

Motos et sidecars : les premières photos de la SRC 2016
au circuit Paul-Ricard dans le viseur de Raymond Papanti

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire