L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Salon de Détroit: Premières images sur le net de la Volvo V90

90. Non Volvo ne fait pas un retour dans les années 90 mais plutôt un bon en avant. Le constructeur suédois est d’ailleurs le coup de coeur de l’année 2015 pour notre rédacteur en chef, Didier Laurent. En effet, la marque prend une nouvelle dimension depuis le lancement de son SUV XC90. Depuis Volvo a révélé sa berline en décembre 2015, la S90, il ne manquait plus que le break, le V90 qui fait son apparition sur la toile avant sa présentation sur un salon.

volvov90

Difficile de garder le secret sur un nouveau modèle…le V90 de Volvo n’y échappe pas, plusieurs photos ont fuité depuis 24 heures sur le 3e modèle qui renouvelle la gamme suédoise, après le XC90 et la berline S90. Pas de surprise pour la face avant, le break étant dérivé de la berline, il reprend en tout point la S90.

En revanche, à l’arrière, forcément ce n’est pas la même histoire. On est bien loin des break Volvo très carré et pas très sexy du siècle dernier. Avec un profil plutôt sportif, il n’a rien à envier à la berline. En revanche, et oui il faut bien un inconvénient, le style prometteur va quelque peu handicaper son côté pratique. Les break Volvo avait une capacité de chargement importante jusqu’ici et même si on ne connait pas encore le volume de coffre, la lunette arrière inclinée devrait poser quelques problèmes. Côté motorisations, on ne devrait pas connaître de révolution, le modèle se basera très certainement sur les blocs proposés dans la S90 à savoir les essence T4, T5, les diesel D4 et D5 et l’hybride T8. La Volvo V90 reposera sur la nouvelle plateforme SPA.

volvo-v90

A noter que des versions « Polestar » sont attendues pour le break et la berline. Pour rappel, Polestar est le préparateur sportif attitré de Volvo, qui engage des modèles du constructeur suédois en compétition de tourisme (WTTC, V8 Supercars, etc.) et commercialise déjà des S60 et V60 Polestar. Ces modèles sont dotés d’une motorisation 6 cylindres en ligne développant une puissance de 350 chevaux.  Le constructeur suédois pourrait ainsi appliquer le label Polestar Performance Optimisation sur de nombreux modèles de sa gamme équipés de motorisations 4 cylindres Drive-E et pourrait débarquer en France en 2016.

Annoncé au départ pour le Salon de Genève en mars, on peut se demander si le Break ne trouverait pas une petite place sur le stand Volvo au côté de la S90 à Détroit.

A lire également:

Volvo S90: Dans la suite logique du XC90

Volvo XC 60 Përfekt Edition: seulement 120 exemplaires

Salon de Shanghai: Son Excellence le Volvo XC90

Mondial: Le Volvo XC 90, un sérieux concurrent dans le monde des SUV

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire