L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Opel fait un flash-back avant de présenter le Monza Concept au Salon de Francfort

Un mois avant sa présence sur le Salon de Francfort, Opel a décidé de faire un petit retour en arrière sur les modèles phares de la marque qui ont été dévoilés sur ce salon. Flash-back!

Opel au Salon de Francfort 17

 Opel fut le premier constructeur européen à dévoiler un concept-car en 1965. Il s’agissait de l’Experimental GT. Cette année,  le nouveau projet de la marque est l’Opel Monza. Elle sera présentée en première mondiale au Salon automobile de Francfort (IAA) au Hall 8 du 12 au 22 septembre 2013. « Le Monza Concept, c’est la façon dont nous voyons Opel demain, dans la forme la plus pure, » explique Karl-Thomas Neumann, CEO d’Opel. « Il perpétue aussi la tradition bien établie d’Opel de présenter des concept-cars révolutionnaires à l’IAA. » 

Opel au Salon de Francfort 1 Pour le constructeur de Rüsselsheim, l’Opel Monza est un concept visionnaire basé sur l’efficience et la connectivité. Il sera la définition de l’avenir de la gamme. Le design selon Opel serait la « rencontre de l’art de la sculpture et de la précision allemande« . Une surprenante combinaison!

Lors des cinq dernières décennies, Opel a mis en avant, lors du Salon de Francfort, un grand nombre de concept-cars qui ont marqué leur temps.

Si on part de l’origine, le tout premier concept-car a été créé par la société-mère d’Opel, Général Motors. En 1938, la Buick « Y‑Job » fait son apparition alors qu’elle n’était pas destinée à la production de série, mais plutôt à tester l’acceptation de nouveaux équipements et de nouvelles idées de design. Jusqu’ici seuls des carrossiers osaient ce type de voitures en Europe. En 1965, Opel dévoile son Experimental GT qui incarnait le concept avant-gardiste d’une sportive de rêve accessible. Il faudra attendre 3 ans avant de découvrir le modèle de série issu de ce prototype: l’Opel GT.

Opel au Salon de Francfort 4Années 60: travailler les lignes

Forte de cette réussite, en 1969, le constructeur de Rüsselsheim récidive avec l’Opel CD, une Gran Turismo sur base technique d’Opel Diplomat. Elle connaîtra le même parcours que l’Expermental GT en devenant également un modèle de de petite série. Les autres marques  constatant le succès de ces prototypes, se mirent à en créer également. Au départ, l’objectif des premiers protoypes étaient de développer des coupés avec des lignes exceptionnelles.

Années 70: consommation et aérodynamisme

Opel au Salon de Francfort 6Après le choc pétrolier en 1973 va changer les intentions du constructeur. Consommation, aérodynamisme, sécurité et habitacle seront les principales préoccupations dans l’élaboration des prototypes suivants: l’Opel GT2 en 1975 avec ses portes coulissantes, ses sièges baquets en mousse et même son ordinateur de bord et la TECH 1 en 1981 remplie d’électronique et à la silhouette aérodynamique.

Années 80: petites citadines pour femmes émancipées

A partir des années 80, il faut s’adapter à la nouvelle clientèle: jeune féminine et urbaine. En 1983, naît ainsi l’Opel Junior et ses 3,41 m de long, l’ancêtre en quelque sorte de l’ADAM qui disposait de housses de siège pouvant se transformer en sac de couchage.

Années 90 et 2000: en mode électrique

Opel au Salon de Francfort 10Enfin l’environnement va devenir l’objectif principal lors du passage au XXIe siècle. L’Opel G90 Concept en 1999 montre que la marque tient une première idée en réduisant le poids de la voiture. Elle ne pèse que 750 kg et dispose d’un moteur essence 3 cylindres de nouvelle génération et à un très faible de CX de 0,22. Elle émet alors  90 g/km de CO2. Le Forgster Concept bouscule par la suite les codes de la citadines en pouvant se transformer en roadster, cabriolet ou pick-up par la simple pression d’un bouton.

 Plus récemment, c’est le concept Insignia qui sera le fer de lance de la marque, avec ses éclairages à LED et une ligne résolument moderne. Le passage à l’électrique se fera en 2007 avec le Flextreme Concept, capable de parcourir 55 km en électrique seulement grâce à l’énergie d’une batterie en lithium-ion. La batterie était associée à un petit moteur diesel permettant de produire de l’électricité pour augmenter l’autonomie de la voiture. Le Flextreme Concept était donné pour 40 g/km CO2 ou moins, avec une consommation de seulement 1,54 l/100 km (selon le cycle européen ECE R101 pour les véhicules à autonomie prolongée).

Le RAK e est le dernier concept-car présenté par Opel en 2011. L’objectif de ce prototype, mettre un véhicule électrique au service des jeunes conducteurs de 16 ans.

Photos: Opel

 

 

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire