L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Rallyes : Ogier-Ingrassia (Volkswagen Polo) 1ers en Espagne et 4 fois champions du monde en FIA WRC !

OGIER

C’est la quatrième fois que la paire française est titrée, et de manière consécutive. En outre, Ogier et Ingrassia ont conquis ce nouveau titre par une victoire, comme les trois fois précédentes. Aucun doute, ces deux là sont des grands !

Et c’est bien dommage que le manque de concurrence occulte quelque peu leur réel niveau de performance. Car Sébastien Ogier et Julien Ingrassia n’ont pas toujours eu la victoire facile cette saison, notamment compte tenu du fait que le règlement en vigueur les désavantageait fortement, et plus particulièrement sur les rallyes terre.

Fin 2014, pour tenter de mettre fin à leur supériorité trop évidente, la FIA avait même mis sur pieds une loi qui imposait au champion en titre de prendre le départ en tête de toutes les spéciales de tous les rallyes jusqu’au samedi soir, quelle que soit sa position lors des précédentes épreuves. Si cette règle n’était pas trop pénalisante pour les rallyes se déroulant sur asphalte, ce n’était alors pas le cas des manches sur terre, où Ogier se retrouvait toujours à balayer la piste pour les autres concurrents.

Cela ne l’a pas empêché de gagner déjà cinq rallyes cette saison, face à une concurrence en outre plus affutée (5 vainqueurs différents de la 3ème à la 7ème manche) et à des coéquipiers plus à même de le pousser dans ses retranchements.

A l’arrivée de la Power Stage du rallye d’Espagne, Ogier se sentait libéré, lui qui avait fauté ogier-champion-du-monde-2016-8dans cette même spéciale l’année dernière, offrant de fait la victoire à son coéquipier Andreas Mikkelsen. « C’est incroyable ! La saison a été beaucoup plus dure qu’on pourrait le croire, et si nous n’avions quasiment aucune chance de remporter les rallyes terre compte tenu de la réglementation, nous avons toujours marqué de gros points, ce qui nous permet aujourd’hui de remporter le titre. Maintenant, nous allons nous attacher à apporter notre concours pour aller chercher le titre constructeur, ce qui est le moins que l’on puisse faire car nous avons disposé d’une voiture impeccable tout au long de la saison. »

Par contre, pour Mikkelsen, le rallye s’est terminé brutalement mais, heureusement, sans conséquences pour l’équipage.

Dans deux semaines, la bataille sera en revanche encore ouverte pour la place de vice-champion, et tout pourrait se jouer entre norvégien Andreas Mikkelsen et le belge Thierry Neuville (Hyundai), le scandinave profitant toutefois d’une confortable avance au championnat.

En Espagne, Ogier avait pris le commandement du rallye dans les premières spéciales, mais avait été délogé de sa première place à la fin de la première journée par l’espagnol Dani Sordo (Hyundai i20 WRC), qui avait à cœur de réaliser une bonne performance sur ses terres. Le vendredi, sur l’asphalte (le rallye d’Espagne est la seule manche mixte terre-asphalte du championnat) Ogier reprenait légèrement l’avantage, et ne quittera plus la tête d’un rallye qu’il remportera finalement avec 15,6 s d’avance sur Dani Sordo et Marc Marti, devant Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, qui réalisent une bonne affaire suite à l’abandon de Mikkelsen sur sortie de route.

300ème victoire de Michelin en rallye : ça compte !

fia-wrc_2016_12_rally_spain_20160121167_ogier_2016-10-16-13-37-13Hasard ou coïncidence, la 250ème victoire de Michelin en rallye avait déjà été célébrée en Espagne en 2012. Depuis cette date, le manufacturier auvergnat n’a plus perdu aucun rallye, face à une concurrence pourtant existante (trois autres manufacturiers sont présents en WRC, Hankook, Pirelli et D-Mack, mais n’ont pas été sélectionnés par les écuries de pointe).

Après l’arrivée, Jacques Morelli, le manager de Michelin en WRC, ne cachait pas sa satisfaction. « Je tiens tout d’abord à féliciter Sébastien Ogier et Julien Ingrassia pour leur quatrième titre de champions du monde. Ils ont effectué un super travail tout au long de la saison et ils en récoltent aujourd’hui les fruits. De notre côté, nous sommes évidemment ravis d’avoir remporté tous les rallyes depuis la fin de saison 2012, alors que la concurrence est très ouverte. En ce qui concerne l’édition 2016 du rallye d’Espagne, compte tenu du fait qu’il nous a fallu à la fois rouler sur asphalte et sur terre, et que la météo a été extrêmement difficile les deux premiers jours, il convient de relever que l’éventail de performances offert par les différentes typologies de nos pneus a une nouvelle fois démontré notre supériorité. »

Comme Ogier et Ingrassia, Michelin domine également largement le rallye. En Grande-Bretagne, ou alors en Australie pour la fin de saison, Volkswagen remportera certainement son 4ème titre constructeur, et Michelin son 50ème titre en championnat du monde des rallyes. Les célébrations ne sont donc pas terminées.

Didier LAURENT
Photos : DR

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Un commentaire

  1. Ogier et Ingrassia vainqueurs du rallye d’Espagne et champions du monde en FIA WRC ! | AIDE IMPORT AUTO ALLEMAGNE dit :

    […] C’est la quatrième fois que la paire française est titrée, et de manière consécutive. En outre, Ogier et Ingrassia ont conquis ce nouveau titre par une victoire, comme les trois […] Original Article […]

Laisser un commentaire