L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

GT et Euroformula Open au Paul Ricard : répétition avant les 1000km Blancpain GT Series

Dimanche dernier au circuit Paul Ricard, Fran Rueda et Victor Bouveng (BMW M6) ont signé leur première victoire en International GT Open, et ils ont ainsi procuré au team Teo Martín Motorsport son premier succès de la saison. GT mais aussi monoplaces de l’Euroformula Open étaient au rendez-vous : voir le diaporama de Raymond Papanti. Dans une semaine, back to le Plateau du Castellet pour la course en semi-nocturne de 1000km des Blancpain GT Series (18h-minuit) et la Cactus Rooftop Summer Party ! 

L’Espagnol et le Suédois, 5e de la première course ont stratégiquement construit leur succès du dimanche. Sur l’ultime ligne d’arrivée du circuit Paul Ricard, Fran Rueda et Victor Bouveng (BMW M6) ont précédé l’Imperiale Racing Lambo de Vito Postiglione-Andrea Fontana, qui accédait à son premier podium, et l’équipe Drivex Mercedes de Marcelo Hahn-Alex Hellmeister vainqueurs en Pro-Am, devant Cioci-Perazzini (AF Corse Ferrari) et Plachutta-Jäger (Lechner Mercedes). Enfin, Alex Moiseev-Davide Rizzo ont de nouveau impressionné en GT-Am, en y remportant leur quatrième succès consécutif.

Les trois premiers de l’International GT Open dans un mouchoir

Au lendemain de la manche français de l’International GT Open, la situation au sommet du classement provisoire est des plus serrées pour Costa-Frommenwiler toujours leaders. Ils possèdent seulement trois petits  points d’avance sur Biagi-Venturini et quatre sur Rueda-Bouveng, Ramos-Mac et les frères Farnbacher.

En début de course, Caldarelli garde d’entrée l’avantage sur Jäger, Cioci, Rueda, Hellmeister, Postiglione, Ledogar, Beirão, Frommenwiler et Ramos. Certains sont parfois en délicatesse à la chicane mais les leaders ne vont pas à la faute. Postiglione ferraille avec Hellmeister, tandis que Ramos attaque Beirão et un contact à la fin de la 5e boucle voit le dernier cité abandonner  un tour plus tard.

Au 10e tour, l’avantage de Caldarelli est passé à 5 secondes, avec Cioci, Rueda et Postiglione dans ses roues., tandis que Ramos subit une pénalité de 10 secondes à la suite de l’incident avec Beirão.
L’un des affrontements les plus spectaculaires dans le Top dix est la bataille du quatuor Frommenwiler-Biagi-Rizzo-Ling.
Pendant le changement de pilotes, Bell et Tappy vont au contact, et en GT-Am Balbiani mène devant Rizzo.
Après tous les relais, Fu succède s’installe en tête, suivi de Fontana, Hahn, Plachutta, Perazzini, West, Venturini et Sini. Le suédois augmente légèrement son avantage et les positions se stabilisent.
Quant à Moiseev, il signe un nouveau succès en GT-Am, devant Hrachowina et Basso.
En monoplaces aussi les courses furent des plus animées, donnant dans une ambiance rétro un avant-goût du retour du Grand Prix de France F1 en 2018 – et pour cinq ans – au circuit Paul Ricard.

Lire aussi : Essai du Stelvio, le premier SUV Alfa Romeo

Charles-Bernard ADREANI
Photos : Raymond PAPANTI

Paul Ricard International GT Open slideshow 2017 by Raymond Papanti

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire