L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Genève : Toyota Auris 2015, elle change tout, ou presque ! 

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Alors que le diesel baisse dans les statistiques de vente du marché français, Toyota, qui joue déjà la carte de l’alternative avec ses versions hybrides, lance un tout nouveau moteur 1.2 Turbo à injection directe. Toute la gamme est par ailleurs revue plus ou moins en profondeur.

Le 1.2 T est l’une des quatorze motorisations que Toyota a prévu de lancer entre avril 2014 et décembre 2015 et c’est donc l’Auris qui l’étrenne. Ce moteur est un 4 cylindres de 1 197 cm3 qui développe 116 ch entre 5 200 et 5 600 trs/min, pour un couple de 185 Nm entre 1 500 et 4 000 trs/min. Une mécanique hyper technologique a priori placide, mais une accélération de 0 à 100 km/h promise en seulement 10,1 s qui permet d’envisager des déplacements sereins, et qui fait de ce nouveau bloc le plus performant des motorisations essence de l’Auris, et aussi le plus efficient : il ne rejette que 109 g de CO2/km, pour une consommation mixte homologuée à 4,7 l/100 km (boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, la seule disponible en France).

Genève-2015-toyota-1

Diesel et hybride évoluent

Genève-2015-toyota-3L’arrivée du nouveau 1.2 Turbo, qui rend nettement moins intéressant le 1.4, hormis peut-être en termes de tarif, est complétée par celle d’un nouveau 1.6 diesel, en remplacement du 2.0. 112 ch, 270 Nm, 10,5 s et 4,1 l pour 104 g, tout est dit. C’est cette version diesel qu’il vous faut si vous roulez beaucoup et à l’extérieur des zones urbaines. Existe aussi une plus petite livrée diesel, 1.4, qui profite du restylage pour passer aux normes Euro 6 et améliorer ses performances tout en réduisant ses émissions. Ce tour de force a été rendu possible par l’adoption d’un nouveau turbo qui, réduisant ses frottements de turbine de 20 %, offre davantage de couple à bas régime tout en modérant la consommation. D’autres évolutions techniques, comme la rampe d’injection haute pression ou le catalyseur de NOx ont aussi permis cette prouesse. Mais n’oublions pas que c’est l’hybride qui représente plus de 50 % des ventes d’Auris en Europe -et même 79 % en 2014 en France, n°1 du genre !

Finition et équipements en hausse 

D’abord, le silence. Des éléments insonorisant ont semble-t-il été ajoutés sous le capot, dans les ailes et le tunnel de servitude. Le silence de roulage devrait s’en ressentir. Côté sécurité, Toyota propose désormais en option un Safety Pack. Une caméra et un laser situés en haut du pare-brise gèrent un régulateur de vitesse adaptatif, un système pré-collision (avec activation d’un freinage d’urgence, si nécessaire), un avertisseur de sortie de file de circulation, une reconnaissance des panneGenève-2015-toyota-4aux de signalisation, et la gestion automatique des feux de route.

Le meilleur pour la fin

Direction et suspensions ont été revues pour un plus grand plaisir de conduite, et à la fois plus de confort et de dynamisme, qui sont pourtant des données antinomiques. La direction se durcit davantage au fur et à mesure que la vitesse augmente (cartographie de l’assistance électrique revue), et certaines parties des jambes de suspensions Mac Pherson ont été modifiées. Il nous tarde de prendre le volant de la « nouvelle » Toyota Auris pour vérifier ces affirmations.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire