L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Après le 70e anniversaire de Ferrari au Paul Ricard : un été vélo, running et ELMS

Ce week-end sur le circuit Paul Ricard fut celui d’un 70e anniversaire Ferrari festif et l’occasion d’un beau doublé tricolore de la part d’Henry Hassid (Team Charles Pozzi). Devant un public de dix mille passionnés souvent venu en famille, les courses Ferrari Challenge Trofeo Pirelli et Coppa Shell ont donné le rythme, désormais proche de celui des GT3, sur le tracé de 5,8km. Passion Ferrari a permis aux possesseurs de voitures au Cheval cabré de s’exprimer en piste. Dans le paddock, le simulateur de pilotage Ferrari F1, les expositions des belles qui ont écrit l’histoire du Challenge Ferrari depuis 1993, des GT, et la présence de la Laferrari Aperta ont fait le bonheur du public auquel Pirelli a même offert des dizaines de pneumatiques racing. Voir le diaporama de l’équipage Raymond Papanti – Jean-Marie Farina.

Doublé d’Henry Hassid (Team Charles Pozzi) en Coppa Shell

La quatrième manche 2017 du Ferrari Challenge disputée sur le Circuit Paul Ricard de 5,8km – agrémenté de la Chicane nord dans la ligne droite du Mistral – a fait le plein de passion et de performances dans la Coppa Shell et le Trofeo Pirelli. Le Français Henry Hassid (Team Charles Pozzi) a fait plus que mettre le turbo… car il n’a laissé à personne le soin de briller dans la Coppa Shell, où il a signé un superbe doublé au volant de la Ferrari 488 Challenge.

La Ferrari Challenge 488 T dans le rythme des GT3 Blancpain

Comme l’on s’y attendait, l’arrivée aux côtés de la Ferrari 458 Challenge EVO – apparue en 2011 et pourvue d’un kit aérodynamique depuis 2014 afin d’améliorer ses performances – de la toute dernière version de la 488 Challenge version Turbo, a permis de franchir allègrement le cap des 160km/h en qualification, et jusqu’à plus de 164km/h pour Daniele Di Amato. Ainsi les Ferrari Challenge sont-elles, désormais dans le rythme des meilleures GT3 du monde, celles du Blancpain GT Series.

Une impressionnante présence de familles avec des enfants

Ferrari draine des supporters auprès de toutes les générations. Voilà pourquoi côté public, malgré des températures quasi-caniculaires sur le Plateau du Castellet, dimanche la densité de familles venues avec des enfants en bas âge était impressionnante. Elle s’explique sûrement par la passion sans limite, pour l’automobile en général et le sport auto en particulier, que suscite Ferrari depuis 70 ans déjà.

Ferrari est aussi la seule marque présente en championnat du monde de Formule 1 depuis le premier Grand Prix, organisé en 1950 sur le circuit de Silverstone. Et la dernière – avec un certain Alain Prost – à avoir remporté en 1990 celui qui reste le dernier Grand Prix de France F1 disputé au circuit Paul Ricard. Nul doute que les tifosi feront le déplacement en force vers la Provence l’an prochain. En tout cas, ce week-end, les possesseurs de Ferrari s’en sont donné à cœur-joie lors de leurs séances de roulage Passione Ferrari.

Et il convient de saluer la belle initiative du Service Compétitions Pirelli, qui a offert des dizaines de pneumatiques racing aux visiteurs. Lesquels ont la particularité d’avoir brûlé l’asphalte du circuit Paul Ricard avant de devenir des objets décoratifs voire utiles !

Les podiums du week-end Ferrari Challenge des 70 ans

Course 1 Ferrari Challenge – Coppa Shell : 1. Henry Hassid (France, Team Charles Pozzi), 14 tours en 30’48’’027/1000e, à 159,3km/h, et meilleur tour en 2’11’’220 à 160,3km/h ; 2. Johnny Laursen (Danemark, Team Formula Racing), à 6’’; 3. Eric Cheung (Canada, Team Formula Racing), à 37’’.
Première femme, Manuela Gostner (Italie, Team Ineco-MP Racing), 7e du classement général scratch, meilleur tour en 2’14’’829. Tous les concurrents étaient engagés avec une Ferrari 488 Challenge.

Course 2 Ferrari Challenge – Coppa Shell : 1. Henry Hassid (France, Team Charles Pozzi), 14 tours en 30’55’’813, à 158,7km/h, et meilleur tour en 2’11’’596 à 159,8km/h ; 2. Johnny Laursen (Danemark, Team Formula Racing), à 3’’; 3. Christophe Hurni (Suisse, Team Zenith Sion-Lausanne), à 27’’.
Première femme, Manuela Gostner (Italie, Team Ineco-MP Racing), 6e du classement général scratch, meilleur tour en 2’12’’993. Tous les concurrents étaient engagés avec une Ferrari 488 Challenge.

Course 1 Ferrari Challenge – Trofeo Pirelli : 1. Daniele Di Amato (Italie, Team CDP, 488 Challenge), 14 tours en 30’42’’160, à 159,8km/h, et meilleur tour en 2’10’’232 à 161,5km/h, après avoir signé la pole position en 2’08’’144 à 164,1km/h ; 2. Philipp Baron (Autriche, Team Rosso Corso, 488 Challenge), à 7’’ ; 3. Björn Grossmann (Alemagne, Team Octane 126, 488 Challenge).

Course 2 Ferrari Challenge – Trofeo Pirelli : 1. Bjorn Grossmann (Allemagne, Team Octane 126, 488 Challenge), 14 tours en 31’02’’038, à 158,1km/h ; 2. Daniele Di Amato (Italie, Team CDP, 488 Challenge), à 1’’283, et meilleur tour en course, en 2’10’’469 à 161,2km/h ; 3. Sam Smeeth (Grande-Bretagne, Team Stratstone Ferrari, 488 Challenge) à 4’’.

Un été vélo et running au circuit Paul Ricard…

L’automobile et la moto sont reines au circuit Paul Ricard, mais pas seulement… Ainsi, les 13 et 14 août, rendez-vous avec la 3e édition de l’Evénement Vélo pour purs amateurs et professionnels affûtés.
Au programme : Endurance de 24 heures en solo ou par équipe ; Endurance 6 heures en solo ou par équipe ; course cyclo des jeunes ; course de VTT jeunes & grands ; vétathlon; running… Animations autour du cyclisme, et village partenaires et d’expositions

Côté running, le mardi 22 août, de 18h30 à 21h premier « Sunset Run » sur le Circuit Paul Ricard de 5,8km, celui du tracé du Grand Prix de F1, sur lesquels les adeptes de course à pied pourront venir s’entraîner dans un cadre unique au coucher du soleil, puis se détendre dans l’espace détox en fin de journée. Accès piste, 5€.

…Automobile aussi avec les 4 Heures du Castellet ELMS

Désormais classique rendez-vous de l’European Le Mans Series au circuit Paul Ricard, GT (LMGTE) et Protos (LMP2 et LMP3) disputeront les 4 Heures du Castellet à la fin août, avec la Michelin Le Mans Cup et l’Eurocup Formula Renault en compétitions complémentaires.

L’ELMS retrouvera donc le Circuit Paul Ricard les 26 et 27 août prochains avec une importante grille de départ composée de Prototypes LMP2, LMP3 et de LMGTE. Et les 4 Heures du Castellet, 4e manche de la saison, promettent d’être une nouvelle fois riche en rebondissements.
La France sera bien représentée avec une dizaine de teams, dont Panis-Barthez Compétition aux commandes de laquelle Olivier Panis et l’ex-footballeur Fabien Barthez roulent à l’unisson. Les trois champions sortants, G-Drive Racing, United Autosports et Beechdean AMR défendront leurs titres respectifs et de nombreux pilotes de renom seront présents. Entrée gratuite. Accès Paddock 10 euros.

Lire aussi : Ferrari Challenge un moment magique…

Charles-Bernard ADREANI
Photos : Raymond PAPANTI et Jean-Marie FARINA

« Ferrari 70 » au circuit Paul Ricard par Raymond Papanti et J-M Farina

 

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Un commentaire

  1. toa ferrari dit :

    magnifique weekend et reportage , beau et bon job , vrai

Laisser un commentaire