L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Renault Talisman: diesel 160 ch ou essence 200 ch ?

Avec Talisman, on dit « au revoir » à Laguna et Latitude. Cette dernière ne sera pas regrettée car elle n’a pas rencontrée son public. Ce qui ne devrait pas être le cas de la nouvelle mouture du haut de gamme de chez Renault en matière de berlines.

essai renault talisman 10

Esthétique

essai renault talisman 7Voir évoluer la Renault Talisman à l’air libre – et pas dans un salon- permet de se faire une meilleure idée de son design. Si bien entendu ce chapitre reste toujours très subjectif, il faut reconnaitre que  Laurens van den Acker, patron du design, poursuit avec talent le renouveau de Renault en matière de design.

essai renault talisman 12Comme Audi, Renault mise sur une calandre de grande taille, avec un logo qui occupe un espace important. Les feux de jour sont un peu trop présents à mon goût mais le fait d’avoir un espace vitré réduit rend la voiture plus sportive.

Les feux arrière, avec leur forme en 3D, sont dans l’air du temps. A noter : le toit panoramique arrivera plus tard.

Entre Laguna et Latitude

essai renault talisman 24Désolé pour ceux qui l’aimait, surtout avec son arrière très Aston Martin, mais le coupé n’aura pas de descendance. Tout comme le hayon sur la berline. Renault souhaite distinguer plus clairement cette dernière du break. Du coup, la première hérite d’un coffre classique avec des banquettes rabattables.

Avec une longueur de 4,85 mètres, la Talisman est plus grande qu’une Laguna de 15 centimètres mais plus courte qu’une Latitude de 5 centimètres. Renault souhaite donc donner une autre stature à sa berline située en haut de sa gamme. A l’intérieur, on dispose de plus de place, surtout à l’arrière. essai renault talisman 26Enfin le constructeur français optimise les rangements dans
l’habitacle avec plus de 25 litres ( boite à gants de 8 litres, contreportes, accoudoir…).

Si Latitude n’offrait qu’un seul siège massant, coté conducteur, Talisman se montre plus généreuse et ajoute la fonction ventilation intégrée. Le coffre offre un volume de 608 dm3 (selon la norme VDA) contre 511 pour la Latitude et 450 pour la Laguna 3.

[nextpage title= »Technologie et finition »]

Saut technologique

essai renault talisman 19La Renault Talisman,  en entrée de gamme, dispose  d’un autoradio avec un écran au format 4,2 pouces (11 cm de diagonale). Il faut monter dans la hiérarchie des finitions pour disposer du système R-LINK 2 qui s’apparente à une tablette. Mais à trop vouloir supprimer les boutons qui sont sans doute disgracieux pour les designers, on perd en ergonomie et il faut alors plusieurs manipulations pour, par exemple, passer d’un Ipod à la radio quand on est sur l’écran principal. On perd du temps et la route des yeux. Un simple bouton pour les fonctions essentielles serait bien mieux.

En dehors de ce point, la tablette se montre réactive et fluide. On peut zoomer avec deux doigts, faire défiler les pages, glisser et déposer. Le système peut lire vos e-mails et être piloté à la voix. On n’apprécie aussi la présence de nombreuses connections USB à l’avant comme à l’arrière. Et Renault propose des applications comme Coyote (gratuite les trois premiers mois).

essai renault talisman 20Finition et confort en amélioration

Nos montures étaient des versions haut de gamme (Initiale Paris pour le diesel avec un intérieur cuir Nappa) et on aimerait bien tester des version moins chics. Si Renault a fait de gros efforts de finition, on déplore quand même encore des détails qui fâchent avec des plastiques durs sur le bas de la console. C’est dommage.

[nextpage title= »Sur la route »]

Sur la route

essai renault talisman 16Une fois le moteur en route, en essence ou diesel, on apprécie aussi les progrès en matière de silence. Seule une suspension qui claque un peu vient perturber l’ensemble. Cette dernière offre un amortissement piloté qui évolue selon le mode de conduite choisi à travers le système Multi-sense. Ce dernier commande aussi le 4CONTROL que l’on avait déjà aimé sur d’autres modèles. Il est actif en permanence.

essai renault talisman 17Sous 50 km/h en mode confort (60 km/h en mode neutre et 80 km/h en mode sport), les roues arrière braquent dans la direction opposée aux roues avant, avec une amplitude maximale de 3,5 degrés et on gagne en agilité. Au-dessus de ce seuil, les roues arrière braquent dans le même sens que les roues avant. L’effet est alors comparable à celui que procurerait un allongement de l’empattement et c’est la stabilité qui en profite.

Pour le conducteur, c’est très agréable et on arrive à passer très fort dans des courbes rapides sans avoir d’inquiétude particulière et avec la sensation que tout est sous (4)contrôle.

Alors… essence ou diesel

essai renault talisman 2On en arrive à la réponse de la question du titre de cet article : faut-il prendre une Talisman essence 1,6 TCe de 200 chevaux ou une diesel de 160 chevaux ? Rapellez-vous que lors de notre essai de l’Espace, c’est le la version diesel qui l’avait emportée (voir ici). Allons-nous faire le même choix cette fois ? (le suspens est sans doute intenable à ce stade de la lecture).

Parlons d’argent pour commencer. D’un côté, on a un chèque de 35 800 euros à rédiger pour s’offrir la 1,6 TCe en finition Intens (et 40 300 en Initiale Paris). De l’autre, il faudra écrire 36 500 (ou 41 000). Un écart moins important que sur l’Espace (40 800 contre 42 300 en Intens, 46 300 contre 44 800 en Initiale).

essai renault talisman 5Pour les performances, l’essence pointe à 237 km/h (215 pour le diesel), passe de 0 à 100 km/h en 7,6 secondes contre 9,4 pour le dCi 160, franchit la borne du kilomètre départ arrêté en 28,2 secondes (contre 30,4). Enfin, reprise de 80 à 120 km/h, en drive, c’est la punition : 5,9 secondes pour l’essence contre 8,3 secondes. Sur ce chapitre, le match est entendu et l’essence l’emporte largement.

Au moment de passer à la pompe, le diesel retrouve le sourire : 7,5 litres pour parcourir 100 kilomètres pour le TCe en moyenne selon Renault contre 5 litres pour le dCi.

Au final, les gros rouleurs préfèreront le diesel, mais nous avons un faible pour l’essence car, avec un poids de 1 430 kilos, il n’est pas muselé par les 1 609 kilos de l’Espace et se montre très agréable.

[nextpage title= »L’Avis de Sport-Cars »]

Notre Avis

La Renault Talisman remplace avantageusement les Latitude et Laguna. De nombreux progrès technologiques la repositionnent face à la concurrence. Le confort et la tenue de route, surtout grâce au 4control, sont au top. Par contre, l’ergonomie de l’écran tactile ne nous plait pas et des détails de finition nuisent au standing.

essai renault talisman 6

Les plus

  • Suspension pilotée et 4Control
  • Ligne
  • Confort
  • Moteur essence convaincant

Les moins

  • Finition
  • Ergonomie écran tactile

Texte et photos: Philippe Hortail

A lire aussi:

Talisman: le bijou magique de Renault

L’actualité de Renault: Kadjar, Concept Corbusier, Cop21

Francfort: Retour sur le stand Renault

Renault Kadjar : essence ou diesel, lequel choisir ?

[nextpage title= »Galerie Photos »]

Galerie Photos

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Un commentaire

  1. La Renault Talisman élue Plus Belle Voiture de l’Année dit :

    […] Essai Renault Talisman: diesel 160 ch ou essence 200 ch ? […]

Laisser un commentaire