L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Kia Niro : Le premier crossover hybride !

Intro

Le constructeur coréen lance son premier crossover compact hybride dans le cadre du déploiement de sa gamme Eco-Tech. Son originalité et ses qualités intrinsèques  font de lui un sérieux concurrent au coeur d’un segment où la demande n’a jamais été aussi forte.

Essai-Kia-Niro-10

Chez Kia, on s’active. Il est temps de gagner des parts de marché. Pour y parvenir, la filiale française active son réseau et profite de l’introduction de sa nouvelle gamme Eco-Tech pour gagner en notoriété. Pour ce faire, Kia a un plan très clair : doter ses concessionnaires de bornes de recharge rapide pour les voitures électriques et lancer des nouveaux modèles « verts ». 11 d’ici 2020 selon la direction coréenne. Le Kia Niro, uniquement disponible avec une motorisation hybride, est donc la première pierre de cet édifice, qui verra arriver la grande Optima hybride plug-in en septembre et une version hybride rechargeable du Niro l’année prochaine. La liste est non exhaustive.

Long de 4,36 m, soit près de 13 cm de moins que son grand frère, le Sportage,  le Kia Niro affiche une largeur de 1,81 m et une hauteur de 1,54 m. Il se classe dans la catégorie des crossovers ou encore SUV compacts, mais ne propose pas de transmission à quatre roues motrices, comme l’immense majorité des concurrents de cette catégorie. Moins démonstratif que les autres modèles de la marque en termes de design, il affiche une élégance classique qui plaira sans doute à certains, moins à d’autres. Kia souhaite en vendre 2 000 exemplaires d’ici la fin de l’année et bien plus en année pleine, le pari n’est pas fou. Mais pour cela, la marque va devoir communiquer pour faire connaître ce nouveau produit.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire