L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Jeep Cherokee 2.2 l Multijet II 185

Jeep est un nom chargé d’histoire qui vient de passer des années compliquées et qui relève la tête. Avec 1,2 millions d’exemplaires prévus pour 2015 pour une gamme comptant seulement 5 modèles, le constructeur nourrit de fortes ambitions et annonce l’arrivée d’un SUV du segment C, situé entre la Renegade et le Cherokee. En attendant, nous avons pu essayé le nouveau moteur diesel 2,2 multijet II, fort de 185 chevaux.

Essai-jeep-cherokee-15

jeep cherokeeLe Design

Je dois avouer que le Cherokee ne fait pas partie des SUV qui me plaisent le plus d’un point de vue purement esthétique. Le tout nouveau Tucson retient plus mon attention. En voulant innover, les designers ont lancé un modèle qui tranche singulièrement avec l’ancienne version que je trouvais plus dans l’esprit de la marque, comme l’est toujours le Grand Cherokee, même si on garde toujours la calandre à sept fentes et les passages de roue trapézoïdaux. Cependant, la forme n’a pas pris le pas sur la fonction et les angles d’attaque (29,9°) et de fuite (32,1°) lui assurent des capacités de franchissement parmi les meilleures de sa catégorie.

Essai-jeep-cherokee-26A bord

Equipée d’un bel intérieur cuir, notre monture présente un très bon niveau de finition avec une partie haute du tableau de bord réalisée en mousse. Seule la partie basse, en plastiques durs, jure un peu. L’écran de 8,4 pouces, tactile, accueille le système multimédia.

Essai-jeep-cherokee-7Sous les yeux du Essai-jeep-cherokee-34conducteur, entre les deux cadrans, on trouve un écran de 7 pouces, qui lui remonte beaucoup d’informations mais pas celles liées au GPS. Au passage, notons que ce dernier ne nous a pas totalement convaincu, se montrant parfois un peu lent à réagir.

A l’arrière, les passagers apprécieront la banquette coulissante 60/40 et inclinable. Bien entendu, il est possible de rabattre les dossiers pour obtenir un plancher plat. Le coffre passera alors de 514 à 637 litres et une fois la banquette rabattue on atteint les 1 190 litres.

[nextpage title= »La nouvelle motorisation »]

Le nouveau moteur

Essai-jeep-cherokee-13Le 2.2 Mutlijet est entièrement nouveau et remplace l’ancien diesel 2.0 de 170 chevaux. Jeep annonce un gain de poids d’environ 40 kilos pour ce bloc conçu par les ingénieurs de Fiat. Ils ont opté pour un nouveau rapport course-alésage afin d’obtenir une meilleure compacité de la chambre de combustion. Un nouveau vilebrequin travaille avec des bielles et pistons allégés, une nouvelle culasse à 16 soupapes, de  nouveaux injecteurs, un turbo est désormais à géométrie variable afin d’offrir un meilleur agrément et de réduire les consommations. Jeep annonce une moyenne en cycle mixte de 5,7 litres au cent et Essai-jeep-cherokee-25150 g/km de CO2, cette dernière donnée se traduit par un malus de 900 € contre 1 600 € pour l’ancienne version 2 l 170 ch. Lors de notre essai, nous avons relevé une moyenne de 9 litres au cent, ce qui reste raisonnable dans la mesure où la conduite fut rapide.

Deux niveaux de puissance sont disponibles (185 et 200 chevaux) par le simple jeu d’une programmation électronique, ce qui permet à Jeep de positionner différemment ces différents niveaux de finition (voir plus loin). Quelle que soit la puissance, seule la boite automatique à 9 rapports est disponible. Elle vous satisfera en usage « tranquille » mais se montrera pas assez rapide en cas de conduite soutenue.

[nextpage title= »Sur la route »]

Sur la route

Essai-jeep-cherokee-2Pour les amateurs de franchissement, Jeep a prévu une entrée d’air protégé de l’eau (pour pouvoir franchir des gués allant jusqu’à 48 centimètres de profondeur) et une circulation de l’huile et du carburant même lors de fortes inclinaisons (jusqu’à 60 % en montée/descente et jusqu’à 45 % en latéral). C’est important de connaître ces données si vous faites partie des 5% des utilisateurs à s’abonner aux joies du vrai 4×4…

D’ailleurs, Jeep propose le Cherokee en deux roues motrices (celle de l’avant) ou en traction intégrale. Tout commence par le  « Active Drive I »  entièrement automatique à rapport unique et Essai-jeep-cherokee-1sans réducteur. On poursuit avec le Active Drive II qui offre une boîte courte et le Jeep Active Drive Lock (uniquement disponible sur la version Trailhawk) qui permet de gérer le couple et de bloquer le différentiel arrière pour encore plus d’efficacité à bas régime.

Pour préserver les consommations, le nouveau Cherokee peut avoir une répartition de 100% sur l’avant.

Enfin, vous pourrez choisir, grâce au « Selec-Terrain » entre plusieurs modes :  Auto, Snow, Sport, Sand/Mud (sable/boue) et Rock (sur le  Trailhawk uniquement). Le mode sport renvoie 80% de la puissance sur les roues arrière et rend le comportement du Cherokee nettement plus ludique…

[nextpage title= »L’Avis de Sport-Cars »]

Notre Avis

Le Jeep Cherokee revient avec de sérieux arguments et des prix bien placés eu égard aux prestations qu’il offre. On regrette la boite de vitesse un peu lente, tout comme le GPS.

On a aimé

–   L’équipement moderne

–   La transmission élaborée

–   Le comportement routier

–   Le moteur

–   Le positionnement du prix (43 750 €)

On a moins aimé 

–   Le GPS lent

–   La boite lente

[nextpage title= »Galerie Photos »]

Galerie Photos

Photos: Philippe Hortail et Philippe Martinet

Texte: Philippe Hortail.

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire