L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Hyundai Kona : il mise en partie sur son look

Sur un marché ddes SUV en plein développement, le Kona, dernier né de chez Hyundai, entend se faire une place au soleil. Pour y arriver, il mise sur son look. Evidemment, à défaut, il a d’autres arguments pour vous convaincre.

« Vive les SUV » disent les clients

Les français se passionnent pour les Sport Utility Véhicles (les SUV…) ces voitures offrant une position de conduite haute et une habitabilité correcte. Ils sont aussi plus lourds qu’une bonne berline, moins agréables à conduire et consomment plus à moteur équivalent.
Mais la mode étant ce qu’elle est, les constructeurs se doivent de répondre aux attentes de leurs clients.
En 2018, sur le segment « B », où le prix moyen est de 23 569 euros, on devrait vendre 300 000 SUV en France selon Hyundai.
C’est le troisième plus gros marché et sa croissance se fait au détriment des autres segments.

Parmi les acheteurs des SUV, 30% avouent choisir leur voiture par rapport à son design. Sur ce point, le Kona ne laissera personne indifférent et il a pour mission d’aller chercher des clients plus jeunes. Il pourra aussi miser sur une version électrique qui arrivera l’an prochain.

Un look agréable

Le Kona n’apporte pas une révolution esthétique. Mais les designers de Hyundai l’ont doté d’éléments de style qui lui permettent d’afficher sa propre personnalité, en dehors des feux à double étage très fins qui font penser à une Jeep.
On retrouve ainsi la nouvelle calandre en cascade emblématique de la marque et un porte-à-faux arrière court.
Les éléments en plastique qui courent tout autour de la caisse renforcent le côté baroudeur. Ils intègrent les antibrouillards, les phares et des entrées d’air visant à améliorer l’aérodynamique.
Le pavillon bicolore et sa palette de huit coloris extérieurs originaux offrent une multitude de combinaisons qui vous permettront de trouver celle qui répondra à vos attentes. Les jantes en 18 pouces combinées à une hauteur de 1,55 mètres renforcent le profil « sportif ».

Une habitabilité dans la moyenne du segment

Une fois installé à bord du Kona, on découvre une planche de bord qui se pare de quelques touches de couleur grâce à des inserts au niveau des entourages d’ouïes de ventilation, du levier de vitesse, du cerclage du bouton de démarrage du moteur, des surpiqûres des sièges et du volant. La qualité des plastiques progresse régulièrement chez Hyundai même si on n’est pas encore complètement au niveau des meilleurs du segments.

Au niveau de l’information du conducteurs, le Kona offre un écran tactile de 8 pouces situé sur la planche de bord qui regroupe le système de navigation, le multimédia et la connectivité. L’ensemble est compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, dispose d’un support de charge par induction magnétique (norme Qi), d’un abonnement inclus de sept ans aux services Tom Tom LIVE et d’un affichage tête haute.

L’espace à bord est suffisant pour accueillir une famille de quatre personnes. Pour le coffre, on dispose d’un volume de chargement de 361 litres (un captur propose 377, un 2008 en offre 360) qui est dans la moyenne du segment. Avec les sièges rabattus à plat, le Kona affiche un volume de chargement de 1143 litres.

Un trois cylindre volontaire

Sous le capot du Kona on trouve, en plus du 1,6 T-GDI (4 cylindres essence de 177 chevaux) et du 1,6 litres diesel (115 chevaux), un moteur trois cylindres 1,0 litre T-GDI de cylindrée réduite, développant 120 ch pour un couple de 175 Nm.
Il est disponible avec une boîte manuelle à six rapports et en configuration deux roues motrices.
Discret à bas régimes, il se fait un peu plus entendre une fois passée les 4000 tr/mn où on découvre une sonorité typique de trois cylindres.
Hyundai annonce un 0 à 100 km/h en 12 secondes et une vitesse de pointe de 181 km/h. Pour les consommations, comme toujours avec des moteurs « downsizés » (cylindrée réduite + suralimentation), tant qu’on adopte une conduite de bon père de famille, on peut atteindre les 6 litres pour 100 kilomètres. Par contre, dès qu’on accélère un peu le rythme, sans être en mode « pilote du dimanche » on affiche un beau 9 litres environ.

Au final, le Kona…

Hyundai signe un SUV agréable à conduire, confortable, qui ne révolutionne pas le segment et se situe au niveau des meilleurs de la catégorie. Du coup, son look pourra (ou pas) emporter votre décision.

On aime :
– Le look différent
– Le comportement routier
– Le moteur trois cylindres

On aime moins :
– Les consommations quand on accélère un peu
– Certains détails de finition

Vidéo : le SUV Kona et l’interview de Franck Pichot

Hyundai Kona : la belle énergie du petit dernier SUV coréen

Hyundai Kona, le petit dernier des SUV coréens – dans le sillage du Hyundai Santa Fe et du Hyundai Tucson – a été présenté à #Marseille au coeur de la Friche la Belle de Mai et testé sur les routes de #Provence, avant une soirée toujours sympa au Mama Shelter.Il accroche par son design, s'avère dans le coup techniquement et technologiquement, son comportement routier est très sain et ses aptitudes citadines prouvent sa polyvalence.Son moteur essence Turbo-GDI 3 cyl. 1.0 120 chevaux mérite d'être utilisé dans les tours, et son bon rapport qualité/prix (25.900€ en version Executive, celle de notre galop d'essai) en font un concurrent aussi attrayant qu'intéressant dans un marché fou des SUV.La vidéo est assortie de l'interview de Franck Pichot, Directeur du Produit chez Hyundai France. Un boss heureux, car Hyundai Motor France a signé un mois d'octobre historique avec plus de 3000 commandes. Et le Kona décolle avec une belle énergie !Lire l'article de Philippe Hortail sur Agenda-Automobile.com.Charles-Bernard / #CBAdreaniAgenda de l'automobileHyundai Hyundai Kona Hyundai Kona Hyundai Kona Forum Hyundai Kona France Hyundai Kona Mamashelter Marseille Hyundai Cars Fan Club Olympique Lyonnais – OL Olympique de Marseille Hyundai Worldwide SUV Cars Suv cars Cars&Suv Suv Cars SUV car #Hyundai #Kona

Publié par CBAdreani Full Throttle sur samedi 4 novembre 2017

 

Lire aussi : Le circuit Paul Ricard sous la neige…

Philippe HORTAIL
Photos : P.H. et Hyundai (intérieurs)
Vidéo : Charles-Bernard ADREANI

La Galerie photos Hyundai Kona de l’Agenda de l’Automobile

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire