L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Tipo 5 portes : atout prix pour la nouvelle Fiat

Fiat Tipo 5 portesNe parlez pas de low-cost au constructeur italien au sujet de sa nouvelle Tipo. Car si sur le papier, ce modèle apparait « essentiel », sans fioriture, et vendu à un tarif plus bas que la moyenne, il ne fait pas l’impasse sur l’équipement ni même le design. Sous certains angles, dans la circulation, il fait tourner les têtes en rappelant les lignes de la Peugeot 308 ou encore celles de la Lexus CT, le tout dans une longueur contenue à 4,37 m.

Héritière d’un nom important pour la marque à la fin des années 80, dont la première livrée a été élue Voiture de l’Année en 1989, la Tipo revient avec plusieurs propositions en termes de carrosserie. La 4 portes, vendue depuis décembre 2015 et dont 37 000 exemplaires ont déjà trouvé preneur (pour un marché à 50 000 unités par an pour les berlines à coffre, et donc une performance à saluer), la break SW, et la version à 5 portes, qui sera la plus vendue des trois sur le marché français. Vendue à partir de seulement 13 990 € sur le marché français, la nouvelle Fiat en offre beaucoup, pour le tarif du segment inférieur.

Bienvenue à bord

Fiat Tipo 5 portesJoliment dessinée, la nouvelle Fiat sait aussi recevoir. Certes, les plastiques de la planche de bord ne sont pas du niveau de ce que l’on peut trouver dans l’habitacle d’une Peugeot ou d’une Volkswagen. Mais le tarif n’est pas le même, l’assemblage est bon, et les Tipo qui ont été mises à notre disposition recevaient toutes par endroit une imitation d’alcantara qui leur donnait une touche de luxe.
Egalement bien dessinée, la sellerie n’affiche aucun défaut, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, où l’espace réservé aux jambes est bon, voire meilleur que chez ses concurrentes. Comme dans toutes les voitures adoptant une banquette (rabattable 2/3 1/3) plutôt que des sièges indépendants, la place centrale est la moins confortable.

Dès l’entrée de gamme « Tipo », le niveau d’équipement est fourni : climatisation, banquette arrière rabattable et fractionnable, autoradio avec système Uconnect et prises aux/USB. Et pour 500 € de plus, le Pack Tech apporte le pommeau de levier de vitesses en cuir, le radar de recul et la téléphonie Bluetooth avec commandes au volant. Pas facile à battre.

Le niveau supérieur, Pop, ajoute quant à lui certains éléments du Pack Tech de base, mais aussi des jantes de 16 pouces, des poignées de porte chromées, des antibrouillards avec fonction « cornering », et des vitres électriques arrière (entre autres) pour un effort financier de 1 500 € quelle que soit la motorisation, essence ou diesel de 95 ch. Il ouvre également l’accès au 1.6 MultiJet 120  ch, lui aussi équipé du système Stop and Start. Là aussi, une politique de packs (vendus dans tous les cas 500 €, quelle que soit la finition), permet de suréquiper sa version pour un tarif attractif.

Les niveaux supérieurs, Easy et Lounge, offrent quant à eux toutes les fonctionnalités modernes du marché automobile, tels que le régulateur de vitesse auto-adaptatif, la caméra de recul ou le freinage autonome d’urgence.

Sur la route

Une conduite placide est la plus adaptée afin de pouvoir profiter des qualités de cette nouvelle Fiat. Utile maisFiat Tipo 5 portes pas utilitaire, la Tipo joue davantage sur le registre du service que de la performance.

L’insonorisation des diesels et la qualité de filtration des vibrations répondent à des standards corrects, sans épater les occupants. Sereine sur route, sécurisante en haussant le rythme, recevant selon les versions toutes les aides à la conduite du moment (ABS, ESP, régulateur de vitesse adaptatif, freinage automatique d’urgence, système de surveillance de pression des pneus), elle offre un niveau de confort convenable mais parfois ferme sur les petites inégalités.

Gamme de motorisations

En essence, trois propositions sont faites aux petits et moyens rouleurs. En entrée de gamme, un 1.4 95 ch fera le boulot, sans plus. Le niveau de gamme supérieur, 1.4 T-Jet 120, disponible également en bi-carburation GPL, sera le bon choix. Rien de décoiffant du côté des performances, mais un niveau de consommation –et d’agrément- corrects pour une utilisation quotidienne. En diesel, le choix est également constitué de deux motorisations, un 1.3 Multijet de 95 ch, qu’il conviendra de choisir en connaissance de cause (petit moteur, petites prestations), et un MultiJet développant 120 ch, plus compétent sous le capot de cette compacte économique.

Conclusion

Fiat frappe fort dans un segment important, où 60% des ventes sont trustées par des flottes. Avec un TCO (Total Cost Ownership, autrement dit coût de détention) annoncé de 15% inférieur à la moyenne de la catégorie, nul doute que la nouvelle Tipo séduira des gestionnaires de parcs, mais aussi les particuliers, qui seront impressionnés par le meilleur rapport entre prix, équipement et habitabilité du segment.

Didier LAURENT

Photos :  Thomas Antoine / ACE Team

Galerie photos de la Fiat Tipo 2016

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire