L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Essai Fiat 500C 1.2 69 ch Club: La même en mieux

Intro

Apparue en 1957, la première Fiat 500 de l’histoire est devenue une icône. La version des temps modernes, lancée en 2007, a également fait un carton. La version restylée vient d’être lancée, en reprenant la recette qui fonctionne depuis bientôt 60 ans. Mignonne, pratique, agréable à conduire, voici la nouvelle Fiat 500.

Fiat 500 - 500C

Fiat 500 – 500C

Depuis 1957, 5,3 millions d’exemplaires de Fiat 500 ont été vendus à travers le monde, dont 1,5 million depuis 2007. Arrivée début juillet, la version restylée reprend les ingrédients stylistiques qui ont fait son succès depuis 8 ans, en ajoutant une dose de modernité et de technologie.

A l’avant, la calandre évolue et reçoit une moustache inférieure. A l’arrière, les feux sont désormais évidés en leur centre, pour laisser apparaître un morceau de tôle peint dans le ton de la carrosserie. Une modification qui permet d’identifier immédiatement la nouvelle Fiat 500, et de ne pas la confondre avec celle qui vient d’être remplacée. Cela permet aussi aux propriétaires de « l’ancienne «  de ne pas subir une décote trop importante sur le marché de l’occasion. Et puis, pourquoi modifier une recette qui marche !

Fiat 500 - 500C

Fiat 500 – 500C

Intérieur amélioré

La planche de bord accueille maintenant un écran tactile de 5 pouces avec le système Uconnect, lequel est agrémenté des services Live (GPS, météo, trafic, applications diverses) gratuitement pendant 5 ans. La boîte à gant gagne, quant à elle, un couvercle et l’autoradio, même en version de base, embarque 6 haut-parleurs et la fonction Bluetooth. La sellerie évolue peu en termes de maintien mais des nouveaux motifs et des décorations font leur apparition. La 500 reste un modèle personnalisable à foison, de façon à ce que personne n’ait la même que son voisin. Une bonne source de rentabilité…

Fiat 500 - 500C

Fiat 500 – 500C

Le charme de la découvrable

Pour ce premier essai, nous avons choisi le petit moteur à 4 cylindres de 69 ch, qui offre un agrément suffisant pour évoluer en ville et même s’aventurer en dehors des zones urbaines (même si l’autoroute n’est pas son terrain de jeu favori), et la finition haut de gamme Club, qui en donne pour son argent avec toute la connectivité et les éléments de confort (y compris la climatisation automatique et la sellerie cuir) que chacun aime avoir aujourd’hui dans sa voiture, qu’elle qu’en soit la taille. Nous avons également sélectionné la version 500C, C pour cabriolet (et 2 000 € de plus en comparaison du coupé, quelles que soient les versions), qui est en fait une livrée découvrable, dont la toile coulisse sur les bords du toit, la lunette arrière pouvant s’escamoter dans un deuxième temps afin de libérer un morceau supplémentaire de ciel bleu.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire