L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Duster des villes, Duster des champs

Dacia présente le Duster. L’argument commercial est simple et imparable : un SUV de cette taille à ce prix, personne n’est capable de le faire. Et c’est vrai que pour 11 900 euros, vous avez une voiture 1.6 16V soupapes de 110 chevaux taillée comme un 4×4. Mais à ce prix, c’est un 4 x 2 ! Et oubliez la climatisation. Même en option ! Bref, à moins de vous en servir pour aller à la chasse, ce n’est pas la version qu’il faut.

Comme le dit la dame dans la pub : « On ne va pas  quand même dépenser si peu… ». Et elle a raison car en réalité, pour disposer des pare-chocs peints (pour le look), d’un minimum de confort moderne (clim, banquette arrière modulable, vitres électriques…) , de performances  (110 ch Dci) et d’une transmission intégrale, il vous faudra passer à la finition Ambiance à 16 900 €. Soit 5 000 euros de plus.

Duster des villes

Pour un usage ville / route, un SUV est-il indispensable ? Pour ma part, je maintiens ma position et reste sur le principe qu’une berline procure à la fois une meilleure tenue de route et, à motorisation égale, des performances plus relevées et une consommation moindre. Mais le Duster a un argument de poids : entre 1160 et 1294 kg selon la version (données Renault). Ainsi, il est à peine plus lourd qu’une Clio !

Toutefois, de part sa hauteur et des suspensions à grand débattement, la tenue de route est en retrait. Le comportement est sain certes, mais l’attaque de la pédale de freins est « floue » (je viens d’inventer un concept là non ?). Ce n’est pas l’ESP qui va vous gêner car il n’est disponible que sur le Dci 110. Bref, il vous faut bannir le terme de conduite rapide avec le Duster. En plus, la vitesse maximale oscille entre 155 km/h (Dci 85 en 4×2) et 171 km /h (Dci 110 en 4×2).  Et les reprises vous condamneront à rester derrière et à ne pas envisager de dépassement.

Vous l’aurez compris, patience et conduite tranquille sont au programme. En retour, vous aurez de la place et de l’espace pour accueillir une famille dans un confort et une qualité de finition qui sont acceptables et en rapport avec le prix.

essai duster 4

Seo Case Studies

Duster des champs

Alors là, c’est la bonne surprise !! Nous avons pu crapahuter avec les versions 4 x2 et 4×4  et ce fut enthousiasmant ! Passages de guets, cote bien raide, descente aussi… Le Duster n’a pas failli avec ses pneus de route.

Ses armes pour arriver à un tel résultat ? Le poids contenu, une boite avec un premier rapport court (5.79 km/h à 1 000 tr/mn) , des angles d’attaque importants (30° à l’avant, 23° à l’arrière), des portes à faux courts et une garde au sol de 210 mm et surtout un mode de transmission « Lock » qui permet de la verrouiller électroniquement en mode 4×4.

Si vous devez utiliser votre voiture en mode « champs », le Duster saura ne montrer à la hauteur. Cependant, ce type d’usage va représenter une part infime des clients du Duster

Conclusion

A la vue des tarifs affichés, le Duster ne vous trompe pas sur la qualité du produit. Bref, on en a pour son argent.

J’ai aimé :

Les aptitudes en 4×4

Le look

Je n’ai pas aimé

La tenue de route

[flickr_set id= »72157623832605049″ thumbnail= »square »]

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire