L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

Circuit Paul Ricard : tout (ou presque) sur la saison 2017, en attendant la F1 en 2018

Stéphane Clair, Directeur Général du circuit Paul Ricard, a dévoilé hier le dossier de presse de la saison 2017. L’Agenda de l’Automobile vous dit donc tout (ou presque) ce que vous devez savoir à ce propos, en préambule duquel le boss lance : « En attendant le retour du Grand Prix de France de F1 l’an prochain au Castellet, une très belle saison 2017 s’annonce au Circuit Paul Ricard avec de nombreuses épreuves sportives dans des domaines très variés ». Effectivement…

Avant de livrer les lignes majeures de la saison 2017 du circuit Paul Ricard, Stéphane Clair souligne : « Si l’automobile, la moto et le camion ont toujours la part belle dans notre calendrier, avec les prestigieux Bol d’Or, Blancpain GT Series, Ferrari Challenge, 24H Series Hankook, les incontournables Sunday Ride Classic, Grand Prix Camions, Historic’Tour, V de V Endurance Series, 4 Heures du Castellet ELMS et Dix Mille Tours, et la 2e édition du RallyCircuit, nous retrouverons encore cette année les événements sportifs non mécaniques l’Événement Vélo et la Reebok Spartan Race.
« Le Circuit Paul Ricard accueillera une manche du premier championnat Electric GT. Cette première fait écho à la volonté du Circuit d’inscrire son activité dans une démarche de développement responsable.
« Soucieux de préserver notre environnement, nous comptons parmi les premiers soutiens du parc naturel régional de la Sainte Baume. Nous nous sommes également dotés d’outils scientifiques de pointe dans le but de mesurer notre impact sur l’environnement et cette année encore nos résultats sont excellents. Enfin nous avons lancé un vaste chantier de construction d’ombrières de parking photovoltaïques et sommes inscrits au coeur du projet territorial Hynovar autour de l’hydrogène.
« Nous souhaitons, cette année, accroître le dialogue avec nos riverains afin que la qualité de vie de tous soit préservée, et à cet effet nous avons créé un comité environnemental consultatif qui conviera chaque trimestre, les riverains et les élus souhaitant s’informer sur nos activités.
« De plus notre entreprise qui emploie aujourd’hui 80 salariés, se veut être un véritable moteur de l’économie territoriale ; le Circuit a généré en 2016 plus de 55 millions d’euros de retombées dans la région auxquelles vont s’ajouter bientôt les retombées économiques générées par l’accueil du Grand Prix de France de F1.
« Fort d’un très bon bilan 2016 avec 300 000 spectateurs, le Circuit Paul Ricard démarre cette nouvelle saison dans les starting-blocks avec à coeur de proposer des meetings de qualité, des accès privilégiés pour ses abonnés, des nouveautés et animations pour le grand public et les familles, des expériences uniques à vivre… »

Les rendez-vous majeurs 2017 du circuit Paul Ricard

8‐9 avril : Historic Tour*
15‐16 avril : Sunday Ride Classic
6‐7 mai : Hankook 24H Series
27‐28 mai : V de V Endurance Series*
3‐4 juin : Grand Prix Camions du Castellet
10‐11 juin : International GT Open
24‐25 juin : Blancpain GT Series Endurance Cup
22‐23 juillet : Ferrari Challenge
13‐14 août : Evénement Vélo
18‐19 août : Hankook 24H Proto Series (course 12 heures)
26‐27 août : 4 Heures du Castellet ELMS
9‐10 septembre : Fun Cup*
15‐16‐17 septembre : Bol d’Or
7 octobre : Reebok Spartan Race
14‐15 octobre : Championnat de France FFSA des circuits
21‐22 octobre : Dix Mille Tours
25 novembre : Electric GT Championship
9‐10 décembre RallyCircuit
(*) Paddock réservé aux abonnés

8 – 9 avril : Historic’Tour Du Castellet, déjà la F1 (historique)…

L’Historic’Tour du Castellet 2017 constituera la première manche du championnat de France Historique des Circuits. Treize plateaux différents seront au rendez-vous : 18 courses seront disputées tout au long du week-end par près de 400 pilotes répartis dans les catégories Trophée F3 Classic, Trophée Formule Renault Classic, Trophée Formule Ford Kent, Challenge Formula Ford Historic, SportProtoCup, Trophée GT Classic, Trophée Maxi 1000, Trophée Saloon Car, challenge Asavé GT/Tourisme, Asavé Racing 65, Trophée Lotus, Youngtimers GTI Cup et Legends Cars Cup.
Audrey Ferro, Directrice du Développement du Circuit Paul Ricard, apprécie : « Le large éventail de compétitions de cette série qui va jusqu’aux F1 historiques. Une Formule Un qui redevient d’actualité avec la renaissance du Grand Prix de France. L’Historic Tour fait le lien entre le premier GP disputé en Provence en 1971 et celui que nous accueillerons à nouveau dès 2018. Les abonnés du Club auront le privilège d’assister, jusque dans le Paddock, en exclusivité à ce rendez-vous. »

15 – 16 avril : Sunday Ride Classic, les adieux d’Ago entouré de Zarco et de Spencer

A la Sunday Ride Classic, rassemblement des passionnés de la grande histoire de la moto au Circuit Paul Ricard inventé par Jean-Pierre Bonato, la compétition est désormais de mise. Avec, en particulier, cette année, les GP
250, l’ICGP, le Pro Twin, le Trophée Ducati, l’Open Racing Side Car mania ainsi qu’un salon de la moto.
Les adieux de Giacomo Agostini, notamment entouré de Steve Baker qui fut le premier champion du monde moto américain, du double champion du monde Moto2 Johann Zarco, qui vient de débuter de manière fantastique en MotoGP, et de Freddie Spencer.
Expositions à thèmes; Rétrospective Alain Chevallier-Voxan, parade des propriétaires de Voxan; Expos de motos Italiennes de Grand Prix; Yamaha usine, 00 TZ, 750 OW et 500 YZR, jusqu’à une 500 V4 ex-Wayne
Rainey; Ducati Club de France.
Démonstrations de MotoGP actuelles : RCV 213 ex-Scott Redding , Avintia Open, Ducati GP10 Casey Stoner, etc… Deux nouveautés parmi les sept plateaux de course : Klass 250 Ipone : les dernières machines 2 Temps de Grand prix, Aprilia, Honda et Yamaha V2 en course. Un plateau de Grand Prix 250 avec 50 motos sur la grille. Rombo : course Ducati Club de France, Trophée vitesse des monos aux 888. Et cinq plateaux de démos avec motos d’origine, de compétition, et la fameuse catégorie qui appartient à la grande famille des motards passionnés… Celle des Café Racer qui regroupe toutes les machines préparées.
Jean-Pierre Bonato est déjà heureux (ndlr: on le comprend) : « Sept courses, cinq plateaux de motos de collection, un salon avec tous les constructeurs pour découvrir les dernières nouveautés 2017, des pilotes stars des quatre dernières décennies,
jusqu’à Johann Zarco, double champion du monde en titre, exclusivement présent le samedi, les dernières motos à essayer, le Paul Ricard accueillera avec cette Sunday Ride Classic le week-end moto le plus complet qui soit ! »
Pour Stéphane Clair : « Tout comme la F1, la moto fait partie de la grande histoire populaire et passionnée
du Circuit Paul Ricard. Jean-Pierre Bonato et les participants aux premières Sunday Ride Classic ont été les précurseurs du retour du public au coeur du site sur le Plateau du Castellet. La tendance croissante pour le vintage a permis à l’événement d’élargir son public. Au point que le savant mélange entre les belles bécanes du passé, les pilotes de légende et les champions d’aujourd’hui, ainsi que les nouveautés présentées dans une ambiance de « Salon de la moto » ravissent tout le monde. Et en piste, les séances de roulage de motos et de sidecars, de même que les compétitions historiques, sont la cerise sur le gâteau d’un rendez-vous désormais incontournable ! »

6 – 7 mai : Hankook 24H Series, priorité aux amateurs

La 4e manche des 24H Series sera disputée les 6 et 7 mai au Circuit Paul Ricard. Plus de 70 voitures sont attendues, soient 350 pilotes. Le calendrier est constitué d’une série de courses d’endurance de 12 et 24 heures qui se déroulent sur de fascinants circuits à travers le monde. Elles sont destinées en priorité à des pilotes amateurs, aux « gentlemen drivers », mais aussi aux pilotes semi-professionnels et professionnels.
Une large variété de voitures de tourisme, les GT et les spéciales 24H est éligible, des sportives compactes dites « hatchback » jusqu’aux voitures de courses de type GT3 construites pour la compétition.
Audrey Ferro, Directrice du Développement du circuit Paul Ricard note : « Hankook 24H Series fait désormais partie intégrante de notre calendrier. Nous étions allés à la rencontre de Creventic-Hankook à Dubaï au début de la nouvelle vague de l’endurance. Ce sont de très bons professionnels hollandais dont les organisations sont aussi sérieuses que sympathiques. Leur championnat reste relativement abordable et ceci explique le nombre conséquent des engagés. »

27 – 28 mai : V de V Endurance Series, passion et convivialité

Depuis 1992, V de V Sports s’est spécialisé dans l’organisation de courses d’endurance de véhicules modernes et historiques, dans le cadre de meetings où règnent compétition, passion et convivialité. Et l’Endurance Series du
Circuit Paul Ricard n’échappe pas à la règle !
Toujours en phase avec l’évolution de la technologie et des attentes de ses concurrents, Eric Van de Vyver est parvenu ces dernières saisons, en dépit d’un contexte économique difficile, à enrichir ses grilles de départs,
notamment au sein d’un Challenge Européen Endurance V de V en pleine expansion, qui promet de faire de cette série l’une des plus attractives en Europe. Cette croissance s’applique également au Challenge Européen Endurance Proto V de V qui propose en 2017 une toute nouvelle motorisation turbo unique.
Audrey Ferro, Directrice du Développement du circuit, confirme : « Nous sommes heureux d’accueillir l’équipe d’Eric Van de Vyver, car il fut l’un des précurseurs du retour des compétitions au circuit. Il y a une belle diversité de plateaux, des voitures de Tourisme, des GT, des Protos et des monoplaces ; des équipages et des pilotes français mais aussi allemands, espagnols, italiens, néerlandais et suisses. »

3 et 4 juin : Grand Prix Camions du Castellet, c’est géant !

Le Grand Prix Camions du Castellet 2017 comptera pour la Coupe de France Camions. Le programme du Circuit Paul Ricard sera complété par la Lotus Cup Europe de la Fédération Internationale de l’Automobile, par les séries
Caterham R300 et Caterham Academy, ainsi que par le championnat de France de Drift.
Synthèse du Grand Prix Camions du Castellet : outre les compétitions, tout au long du week-end de nombreuses animations seront proposées sur et hors-piste : expositions et défilés de camions décorés, village d’animations et enfants, show cascades, fête foraine, concert, épreuves de gymkhana et de mécanique, stands
constructeurs et équipementiers.
Côté organisateur, France Routes, on rappelle : « Après une édition record en 2016, avec près de 40.000 spectateurs, le Grand Prix Camions du Castellet s’installe plus encore le week-end de Pentecôte en terre varoise.
« Le programme est riche en compétitions avec la Coupe de France Camions, et les compétitions Caterham, Lotus Cup Europe, Drift, ainsi qu’en animations pour toute la famille. Plus de vingt camions de course disposant de plus de 1000 sous le capot, et 150 camions décorés seront successivement en piste. On vous promet du vrai
spectacle XXL ! »
D’ailleurs, pour Audrey Ferro, Directrice du Développement du circuit Paul Ricard, ce GP Camions est tout simplement géant : « C’est géant avec les mastodontes de plusieurs tonnes qui s’affrontent dans un très haut niveau de performances avec une apparente agilité déconcertante en alternance avec les parades des camions décorés qui sont des oeuvres d’art ; c’est aussi géant par l’esprit d’immense fête foraine et de foire à nulle autre pareille qui règne pendant le Grand Prix Camions du Castellet ; et c’est géant par l’ambiance que public de professionnels et de passionnés, mais aussi extrêmement familial, fait régner au Circuit Paul Ricard en cette occasion.. Géante !
« Les courses annexes nous ramènent à l’échelle automobile, et depuis l’an passé le championnat de France de Drift nous a permis de découvrir l’excellence d’une discipline où se mêlent aussi technologie, pilotage et fun ! »

10 – 11 juin : International GT Open, chaude clôture du Printemps

La clôture du Printemps sera chaude au Circuit Paul Ricard avec le traditionnel week-end proposé par GT Sport, composé de trois séries européennes : International GT Open, Euroformula Open et TC Open. D’autant qu’elles seront complétées par les séries support Mitjet et les Proto Sprint de Boss GP.
Synthèse du GT Open… : au fil des ans, l’International GT Open s’est affirmé comme l’une des compétitions Pro-Am les plus intéressantes en GT3.
Le plateau est encore plus étoffé cette année et les courses promettent d’être encore plus spectaculaires. Le « gratin » de la spécialité sera en piste dont la vedette française Côme Ledogar, au volant des différentes Ferrari, Lamborghini, McLaren, Mercedes, BMW, Aston Martin et bien d’autres. …De l’Euroformula Open… : Formule monoplace utilisant des châssis F3 Dallara F312 de dernière génération, l’Euroformula Open est aujourd’hui l’une des séries les plus animées et les plus prisées des jeunes pilotes, venus du monde entier, se frayant un chemin vers le sommet.
Les meilleures équipes européennes, telles Carlin, Campos Racing, RP Motorsport, Fortec, Drivex et Teo Martin Motorsport sont présentes en Euroformula Open. Et du TC Open : confirmant la renaissance des courses de voitures de Tourisme, le TC Open est la grande nouveauté de la saison 2017, avec une série qui met aux prises des GT propulsées par des moteurs turbo jusqu’à 2 litres.

24 – 25 juin : Blancpain GT Series Endurance Cup, so sexy

Des GT aux Supercars, elles seront toutes au Circuit Paul Ricard lors du weekend Blancpain GT Series : Blancpain GT Series Endurance Cup, Blancpain GT Sports Club, Lamborghini Super Trofeo et Deutscher Tourenwagen Cup. En
piste également, les Ultracar & GT1 Sports Club, la parade Lamborghini Parade et la parade Bentley.
Les Blancpain GT Series sont réservées aux GT3, et elles comprennent la Blancpain GT Series Sprint Cup (cinq manches) ainsi que la Blancpain GT Series Endurance Cup (cinq manches).
La manche au Circuit Paul Ricard sera une course d’endurance de 6 heures à laquelle prendront part les meilleures écuries de GT3 du monde. Elles représentent de prestigieux constructeurs, tels Aston Martin, Audi, Bentley, BMW, Ferrari, Jaguar, Lamborghini, McLaren, Mercedes-AMG, Nissan et Porsche. Quelques 60 voitures
sont attendues sur la grille de départ de cette unique course « dans la nuit ».
Stéphane Ratel, fondateur et CEO de SRO Motorsports trouve même ce rendez-vous « sexy » : « C’est, dit-il, toujours un plaisir de revenir au Circuit Paul Ricard pour cette unique course de nuit de six heures de la Blancpain GT Series Endurance Cup. La grille de départ est toujours une des plus impressionnantes de l’année et l’ambiance du Sud de la France est très appréciable. Avec le Blancpain GT Sports Club, les uniques Ultracars et – nouveauté 2017- le GT1 Sports Club, réunis avec nos courses de support, nous organiserons l’un des meilleurs week-ends de course de la saison. »

22 – 23 juillet : Ferrari Challenge, l’engouement

Le Ferrari Challenge Europe est  « le » championnat des
series Ferrari. Il s’agira de la quatrième manche des series européennes du Ferrari Challenge Trofeo Pirelli, la série monomarque la plus importante du monde.
Il a deux différentes catégories: le « Trofeo Pirelli », pour les pilotes professionnels, et « Coppa Shell », plus orienté « gentlemen drivers ».
Cette année deux modèles de voitures seront au départ puisque la 458 Challenge EVO (introduite en 2014) sera rejointe par la toute dernière 488 Challenge.
Audrey Ferro, Directrice du Développement du circuit, constate : « Le seul nom de Ferrari crée un engouement particulier auprès des passionnés d’automobile et de sports mécaniques. Au-delà des fans, chacun a un jour rêvé de Ferrari toutes générations confondues. C’est pourquoi le public est très familial et l’ambiance festive. »

13 et 14 août : 3e Evénement Vélo

Intense sera le week-end de l’Evénement Vélo au circuit Paul Ricard : Endurance 24 Heures, en solo, en duo, ou par équipes de quatre, six, ou huit ; Endurance 6 Heures, en solo, en duo ou par équipes de quatre ou six ; épreuves de Streetstepper ; Course Cyclosportive des jeunes ; Course de VTT Jeunes et Grands ; Vétathlon, en solo ou en duo ; Running du CPR, un tour, deux tours, ou quatre tours (semi-marathon).
Richard Virenque, Luc Alphand et Christian Lavieille sont attendus, parmi d’autres…
Nathalie Reitzer, Directrice des Ressources Humaines et du Développement Durable du Circuit Paul Ricard ne boude pas son plaisir : « Dans le cadre de notre stratégie de développement durable, le Circuit Paul Ricard accueille depuis un certain temps des challenges sportifs en pleine nature. En effet une stratégie de diversification des activités a été mise en place par l’accueil d’événements sportifs non mécaniques. Ce qui s’inscrit pleinement dans notre politique globale de respect de l’environnement et de prise en compte de la qualité de vie sur le Plateau du Castellet. »

26 – 27 août : 4 Heures du Castellet ELMS, 

Dans le cadre de l’European Le Mans Series au circuit Paul Ricard, GT (LMGTE) et Protos (LMP2 et LMP3) disputeront l’épreuve titre des 4 Heures du Castellet , dont les compétitions support seront la Michelin Le Mans Cup et l’Eurocup Formula Renault 2.0.
Avec une importante grille composée de LMP2, LMP3 et LMGTE, les 4 Heures du Castellet, 4e manche de la saison, promettent d’être une nouvelle fois riches en rebondissements.
La France sera bien représentée avec pas moins de 10 écuries, dont Panis-Barthez Compétition aux commandes de laquelle l’ex-pilote F1 Olivier Panis et l’ex-footballeur Fabien Barthez roulent à l’unisson.
Les trois champions sortants, G-Drive Racing, United Autosports et Beechdean AMR
défendront leurs titres respectifs. Et de nombreux pilotes de renom seront présents, dont Jan Lammers, notamment
vainqueur des 24 Heures du Mans 1988, associé au volant d’une à un autre ex-F1
boy, vainqueur de 11 Grands Prix.

9 – 10 septembre : Fun Racing Cars, pour se faire plaisir

Championnat Fun Cup et Championnat Mitjet 2L Endurance donneront le coup
d’envoi de la rentrée automnale 2017 sur le Circuit Paul Ricard.
Plus de 30 Mitjet 2L endurance par course (de 4h à 8h d’affrontements) ; et plus de 45 Fun Cup par course (de 7h à 25h de course).
Les voitures, fiables et sportivement équivalentes, sont engagées par une quinzaine de teams et plus de 200 pilotes s’affrontent dans chaque meeting. Et une course 100% féminine Ladies’First complètera le week-end.

15 – 17 septembre : Bol d’Or, la fête de l’endurance moto

Trois « Bol » au circuit Paul Ricard : le Bol d’Or, course phare de 24 heures, donnera le coup d’envoi du Championnat du Monde d’endurance de la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM EWC) 2017/2018 ; le Bol d’Or Classic et le Bol d’Argent complèteront ce week-end dédié à l’endurance moto.
Au-delà de la course phare, le Bol d’Or est une grande fête de la moto avec de nombreux exposants, des animations multiples et une large part consacrée au vintage et à la moto ancienne.
Plus de 200 exposants attendus, un Village Bol d’Or, un Village Classic et Vintage, un Village Kids dédié aux enfants avec animations et concours, des expositions de motos anciennes, une fête foraine, des shows mécaniques, des démonstrations de jet ski, des concerts, des soirées DJ et de nombreuses animations surprises…
Stéphane Clair, Directeur général du Circuit Paul Ricard, se rend à l’évidence : « Le Bol d’Or est LA compétition moto que les constructeurs, les écuries et les pilotes moto considèrent souvent comme au moins, si ce n’est plus important qu’un titre mondial. Il s’agit d’un rendez-vous sportif destiné à pousser à bout les mécaniques et les hommes pendant une course d’endurance menée en équipe aussi bien sur la piste que dans les stands. Le Bol c’est aussi une fête qui draine le public européen des passionnés de moto, qui s’y donnent rendez-vous chaque année pour vivre un week-end à l’ambiance si particulière.»

7 octobre : Reebok Spartan Race, tout est possible

La Reebok Spartan Race fait désormais partie des grands événements sportifs
inscrits au calendrier du circuit Paul Ricard. Où 6000 sportifs et spectateurs
sont attendus cette anné. Nouveauté 2017 : une course format Sprint by night, dont le départ de la
première vague de concurrents sera donné à 19h45. Rendez-vous donc à la première « By Night France ». En complément, un véritable festival d’animations gratuites : test d’obstacles, montée à la corde, crossfit test. Et une course sera également proposée aux Juniors âgés d’au moins 7 ans.
« Spartan Race a été créée en 2010 aux USA, font remarquer ses organisateurs. Plus de 100 courses sont organisées chaque année dans la monde. Quand nous avons débarqué en France, pour la première édition européenne Spartan Race, nous cherchions un site emblématique chargé d’histoire sportive, de records…
« L’étape sur le circuit Paul Ricard est devenue la course Premium du circuit Spartan Race. Elle rassemble chaque année plus de 6000 participants et autant de visiteurs venus encourager ces coureurs de l’extrême !
Avec la Sprint by night, nous devrions séduire de nouveaux participants. »
Stéphane Clair, Directeur général du Circuit Paul Ricard, le sait mieux que quiconque : « Tout est possible au circuit Paul Ricard, où toutes les disciplines sportives sont les bienvenues !
« Nous en avons une preuve flagrante avec la Reebok Spartan Race, un week-end où les participants s’affrontent sans auto, ni moto, ni même vélo. C’est à la fois un défi contre soi-même et une formidable aventure à
vitre en équipe. C’est aussi une fête du sport qui réunit des enfants, des athlètes amateurs et des sportifs
professionnels qui ont tous le même objectif : se surpasser ! »

14 – 15 octobre : Championnat de France FFSA, 20 ans déjà

Pour la finale, outre le Championnat de France GT, les autres disciplines majeures de l’Hexagone seront au rendez-vous, avec Peugeot Sport et sa nouvelle 308 Racing Cup ; Porsche et la légendaire Porsche Carrera Cup
France ; Renault et la spectaculaire Renault Sport Clio Cup ; la FFSA et le prometteur championnat de France F4.
Synthèse du championnat de France FFSA Grand Tourisme.
La composition des équipages va du Pro-Am au tandem de pilotes amateurs.
Parmi les animations développées avec le circuit Paul Ricard, on remarquera l’inédite opération Inside GT. Laquelle proposera au public de nombreuses actions pour vivre la course de l’intérieur.
Audrey Ferro, Directrice du Développement du circuit, prépare déjà le gâteau d’anniversaire : « Le championnat de France GT de la FFSA fête ses 20 ans de belle manière, en reprenant du souffle avec un nouveau format de compétitions autour des GT4. Elles constituent l’incontournable base des courses en circuit dans l’Hexagone et permettent aux jeunes talents d’éclore au contact de leurs aînés et des pilotes professionnels. Avec le support de trois constructeurs tels que Peugeot, Renault et Porsche qui proposent un large éventail de catégories, le plein de concurrents est assuré. Il ne leur reste qu’à enthousiasmer le public attendu nombreux pour les
finales 2017. »

21 – 22 octobre : Dix Mille Tours du Castellet, emblématique(s)

Les belles du passé seront aux Dix Mille Tours du Castellet sur le circuit Paul Ricard : Classic Endurance Racing (endurance 1966-1981); Euro F2 (monoplaces 1967-1978); Group C Racing (endurance 1982-1993); Heritage
Touring Cup (tourisme 1966-1984) ; Sixties’ Endurance (endurance 1950-1965) ; Trofeo Nastro Rosso (voitures italiennes ; endurance 1950-1965).
Par ailleurs, un millier de voitures de collection seront présentées par les clubs ; un village d’exposants et des animations seront proposés pour toute la famille.
Audrey Ferro, Directrice du Développement du circuit, évoque volontiers cet événement signé Peter Auto : « C’est un rendez-vous pilier des événements du circuit Paul Ricard depuis 2010. Peter Auto
est la référence des grands rassemblements automobiles historiques, dont le Tour Auto est emblématique. Les plateaux sont composés des plus belles générations de voitures qui ont écrit l’histoire mondiale du sport automobile et notamment des voitures de Grand Tourisme. Les connaisseurs, mais aussi le grand public, apprécient d’approcher des modèles qui sont des oeuvres d’art et de les voir en action au coeur d’un musée vivant de l’automobile. »

25 Novembre : Championnat Electric GT, révolutionnaire

La finale du nouveau championnat Electric GT aura lieu au Circuit Paul Ricard. Cette dernière manche doit réunir un plateau de dix équipes et présenter 20 voitures sur la grille de départ.
Présenté lors du Sportel Monaco par Mark Gemmel, président de l’Electric GT Championship, ce championnat inscrit dans la démarche des « courses propres » débutera au mois d’août.
Principalement tourné vers un public jeune, ce nouveau championnat 100% électrique ambitionne de révolutionner les codes du sport automobile, en y apportant simultanément une touche festive et activant au maximum l’interaction avec les fans via les réseaux sociaux.
L’Electric GT côté technique et circuits : pour son développement, la voiture qu’utiliseront les concurrents a été confiée à l’ex-pilote F1 Heinz-Harald Frentzen. Elle accélère de zéro à 100 km/h en 2’’1 et sa vitesse de pointe est de 255 km/h. Cela laisse imaginer la puissance du système de propulsion de cette auto qui accuse
1720 kilos sur la balance.
Mark Gemmel, CEO et cofondateur de l’Electric GT Championship : « Si la dimension écologique fait partie intégrante du projet de l’Electric GT, il se veut une vraie compétition automobile. C’est pour cela que nous
avons expressément choisi la Tesla Model S, car il s’agit d’une voiture très puissante d’origine, et très jolie à regarder contrairement à beaucoup de voitures électriques classiques. Avec 778 chevaux sous le capot, les pilotes s’amuseront sur les circuits où ils vont s’affronter, parce qu’ils ont une histoire et parce que le public va pouvoir comparer les temps avec les séries classiques. »

9 – 10 décembre : 2e RallyCircuit, sportif et spectaculaire

Après une première édition à succès auprès des concurrents et du public, le RallyCircuit sera de retour au circuit Paul Ricard l’hiver prochain. Pour compléter le programme, des baptêmes de Drift permettront aux passionnés de vibrer, et des places VIP proposeront aux plus enthousiastes de rouler sur les mêmes spéciales
que les plus grands pilotes.
Passant par la piste mais aussi par les parkings, les paddocks, le Driving Center ou encore le circuit de kart, le tracé de ce rallye unique a convaincu les teams, les équipages et le public venu en force.
Pour sa deuxième édition, RallyCircuit accueillera 150 équipages à bord de voitures modernes et de VHC (Véhicules historiques de compétition).
Stéphane Clair, Directeur général du circuit Paul Ricard, ne regrette pas d’avoir osé tenter ce défi : « Le projet RallyCircuit, déjà éprouvé à l’extérieur de nos frontières et désireux d’avoir sa version française au sein du circuit Paul Ricard, présentait autant d’intérêt par son attrait sportif et spectaculaire, qu’il nécessitait la mise en place d’équipements techniques spécifiques pour la création des épreuves spéciales chronométrées.
« Mais nous avons l’habitude d’innover et, au final, les concurrents engagés dans les catégories modernes et historiques, ainsi que le public, ont plébiscité cette première. Pilotes et copilotes, spectateurs et médias se sont approprié l’événement RallyCircuit, et nul ne doute que la deuxième édition sera encore plus attrayante. »

Stéphane Clair, Directeur Général du circuit Paul Ricard.

Lire aussi : C’est parti avec les essais Blancpain GT Series

Charles-Bernard ADREANI
Photos : Raymond PAPANTI et CBA

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire