L'AGENDA DE L'AUTOMOBILE

4 Heures du Castellet : au rythme d’un Grand Prix sur le Circuit Paul Ricard

Les 4 Heures du Castellet ont lancé le Championnat d’Europe d’Endurance ELMS au rythme d’un Grand Prix de LMP2 sur le Circuit Paul Ricard : avec cinq voitures en moins de 30 secondes sous le drapeau à damier, un écart de 4 secondes entre les vainqueurs (Nato-Pla-Petit) et leurs Dauphins (Vaxivière-Perrodo-Duval), 7″ avec les 3e (Ragues-Jamin-Panciatici). Un sprint marqué par le quarté des châssis Oreca 07 devant une Alpine et des Ligier distancées. Et de superbes débuts en endurance de Norman Nato, l’Ambassadeur de la mémoire de Jules Bianchi #17 !

4 Heures du Castellet : Quelques jours seulement après les essais officiels humides du WEC (World Endurance Championship), de sa première Super-Saison 2018-2019 dont le sommet sera constitué des 24 Heures du Mans, et un début de semaine marqué par les tests de l’ELMS sous la pluie, le Circuit Paul Ricard de 5,8km a ponctué – enfin sous le soleil – sa belle parenthèse dédiée à l’endurance mondiale puis européenne. Cette dernière étant ouverte aux Prototypes LMP2 et LMP3, de même qu’au LMGTE.

Les désormais classiques 4 Heures du Castellet ont, en effet, été menées de bout en bout au rythme d’un Grand Prix. Sauf lorsque à la suite d’un accrochage entre un Prototype et une GT, drapeaux jaunes et Safety car ont ralenti le rythme. Ce qui n’a pas empêché les 11 premiers équipages sur les 38 rescapés – 45 voitures étaient au départ – d’imprimer un rythme fou à la course, avec leurs meilleurs tours signés à plus de 200km/h.

Trois équipes ont successivement mené l’affrontement au passage de chaque heure : Dragon Speed avec le trio Hedman-Hanley-Lapierre lors de la première, puis Racing Engineering avec Nato-Pla-Petit qui allaient avoir le dernier mot au « finish » avec un Olivier Pla des grands jours, et Signatech-Alpine-Matmut avec le duo Negrao-Thiriet.

Malchanceux du jour, car une place sur le podium leur semblait destinée, les endurants lièvres du Team Panis-Barthez Compétition, Buret-Canal-Stevens (Ligier JS P217-Gibson), rétrogradés au milieu du peloton des Protos alors qu’ils pointaient régulièrement en 3e position lorsque Timothé Buret subit une crevaison. Résultat final, 8e.

Côté « constructeurs », c’est Oreca qui a fait la meilleure opération de ce coup d’envoi de l’European Le Mans Series avec sept châssis Oreca 07 parmi les dix premiers, dont ceux classés aux quatre premières places.

En complément à la course phare de l’ELMS, la Michelin Le Mans Cup et la Formula Renault Eurocup ont spectaculairement complété le programme. Et les animations dans la Fan Zone ont à nouveau conquis le public. Lequel a aussi particulièrement apprécié la Pitwalk et la séance d’autographes dans les stands, de même que la Gridwalk qui a exceptionnellement permis aux visiteurs d’accéder à la grille de départ, où avaient pris place toutes les voitures des 4 Heures du Castellet, une toute petite demi-heure avant le départ de la course.

Tous les podiums du week-end ELMS au Circuit Paul Ricard

4 Heures du Castellet : 1. Nato-Pla-Petit (Oreca 07-Gibson, Team Racing Engineering) 129 tours en 4h23’’793/1000e et meilleur tour en course en 1’42’’540 à 203,3km/h; 2. Vaxivière-Perrodo-Duval (Oreca 07-Gibson, Team TDS Racing) à 4’’827 ; 3. Ragues-Jamin-Panciatici (Oreca 07-Gibson, Team Duqueine Engineering) à 7’’875… 1. LMP3, 16e au scratch, Farano-Van Uttert-Garofall (Ligier JS P3-Nissan, Team RLR MSport)… 1. LMGTE, 26e au scratch, Griffin-MacDowall-Mouna (Ferrari 488 GTE, Team JMW Motosport).

Michelin Le Mans Cup : 1. Hoogenboom-Petersen (Norma M30-Nissan LMP3, Team DKR Engineering), 62 tours en 2h01’25’’448; 2. McCaig-Nogle (Ligier JS P3-Nissan LMP3, Ecurie Ecosse-Nielsen) à 2’’167; 3. Wells-Littlejohn (Ligier JS P3-Nissan LMP3, Ecurie Ecosse-Nielsen) à 9’’524 ; 4e et meilleur tour en course en 1’51’’961 à 186,2km/h, Wolff-Schatz (Norma M30-Nissan LMP3, Team DB Autosport).

Course 1 – Formula Renault Eurocup : 1. Logan Sargeant (USA, Team Race GP), 15 tours en 30’50’’726 à 169,9km/h, et meilleur tour en course en 2’02’’851 à 171,2km/h ; 2. Max Fewtrell (Grande-Bretagne, Team Race GP) à 1’’887 ; 3. Yifei Ye (Chine, Team Josef Kaufmann Racing) à 6’’493.
Course 2 – Formula Renault Eurocup : 1.Max Fewtrell (Grande-Bretagne, Team Race GP), 14 tours en 32’44’’721 à 149,4km/h ; 2. Yifei Ye (Chine, Team Josef Kaufmann Racing) à 596/1000e, et meilleur tour en course en 2’02’’549 à 171,6km/h ; 3. Christian Lundgaard (Danemark, Team MP Motorsport) à 2’759.

Des 4 Heures du Castellet au Tour Auto Optic 2000 pour
clore avril avant 
un joli mois de mai au Circuit Paul Ricard

Une fois encore, les 230 concurrents du Tour Auto Optic 2000 retrouveront le chemin du Circuit Paul Ricard. Un plateau composé d’un savant mélange de concurrents engagés en compétition de vitesse ou en régularité, avec des VHC (Véhicules historiques de compétition) et des voitures de tourisme. Selon les catégories, elles sont pilotées ou sagement conduites par des collectionneurs toujours passionnés, et des stars du sport automobile dont fait notamment partie le finlandais Ari Vatanen.
Pour ce 27e Tour Auto Optic 2000, les marques italiennes disparues – mais qui furent au départ de la première course du genre -, seront en vedette : Autobianchi, Cisitalia, Lombardi, De Tomaso, Moretti, Osca et Siata.
Les belles anciennes feront étape au Circuit Paul Ricard le 27 avril de 15h à 19h. Accès public 10 euros.

5 et 6 mai : International GT Open

L’International GT Open est l’une des compétitions Pro-Am les plus attrayantes disputées en catégorie GT3. Ses rendez-vous sont complétés par des épreuves de F3 de l’Euroformula Open, du TCR Europe, du Radical European Masters et des Mitjet Series. L’étape du Circuit Paul Ricard sera la 2e des sept manches de la saison pour les monoplaces, les silhouettes et les voitures de Tourisme de la série.
En GT3, Aston Martin, BMW, Ferrari, Lamborghini, Mercedes et Porsche font le spectacle. L’Euroformula Open utilise des châssis F3 Dallara F312 dernière génération et il est l’un des championnats les plus prisés des jeunes pilotes de monoplaces. Le TCR Europe, confirme l’engouement pour les courses de voitures de Tourisme (2 litres turbo). Enfin, le Radical European Masters et la Mitjet Series pimentent également les week-ends International GT Open. Ouvert au public.

12 et 13 mai : Championnat d’Italie Grand Tourisme

Sur le Circuit Paul Ricard, le rendez-vous provençal du Championnat d’Italie Grand Tourisme réunira les catégories Super GT3 Pro, Super GT3 et GT3, mais aussi F4 by Abarth, TCR, Porsche Carrera CupTrofeo Abarth Selenia, et la Seat Leon Cupra Cup.
Les plus importantes séries italiennes seront donc présentes avec de belles GT et les Porsche de la Carrera Cup, les monoplaces de Formule 4, et le plateau du TCR où les autos propulsées par des moteurs 2.0 Turbo de 360 chevaux donnent le rythme. Accès réservé aux abonnés du Circuit.

19 et 20 mai : Grand Prix Camions

Le Championnat de France Camions permet à des monstres de 5 tonnes propulsés par des moteurs de 1000 chevaux de s’affronter sur le Circuit Paul Ricard dans des sprints décoiffants. Et dans leur sillage, la Lotus Cup Europe, les Caterham R300 et Academy, ainsi que le Championnat de France de Drift feront encore le succès de la fête du Grand Prix Camions du Castellet, cinquième du nom.
Ce Grand Prix, c’est un week-end de compétitions mais aussi d’animations hors-piste : expositions, défilés de camions décorés, village, jeux, concours, démonstrations de camions radio commandés. Les plus grands pourront profiter d’un show de cascades, de la fête foraine, d’un concert le samedi soir, des épreuves de gymkhana et de mécanique, ainsi que des stands de constructeurs et d’équipementiers. Pass week-end 30€ en prévente jusqu’au 4 mai, Pass dimanche 20€.

Vidéo : 22 minutes de bonheur sur la grille de départ des 4H ELMS

22 minutes de bonheur sur la grille des 4H du Castellet au Circuit Paul Ricard

22 minutes de bonheur sur la grille des 4 Heures du Castellet, dont le départ sera donné à midi aux 45 voitures, Protos LMP2, LMP3 et LMGTE. De belles rencontres, avec notamment Pierre Fillon, le Président de l'Automobile Club de l'Ouest, mais aussi Jean-Pascal Dauce, Timothé Buret, Philippe Sinault, Norman Nato, Olivier Panis, Paul-Loup Chatin, et les Commissaires du Circuit Paul Ricard.European Le Mans Series Circuit Paul RicardCBAdreani Full Throttle#CBAdreani #4HLeCastellet Pierre Fillon 24 Heures du Mans Pierre Fillon ACO #CircuitPaulRicard #24HduMans #WEC FIA WEC FansWEC #ELMS #EuropeanLeMansSeries Michelin Michelin Motorsport Dunlop Alpine Signatech-Alpine Norman Nato Norman Olivier Paul-Loup Chatin Timothé Buret Ange Barde Ange Barde Racing ANGE BARDE Swiss Watch #AngeBarde #NormanNato #PaulLoupChatin #OlivierPanis Panis-Barthez Compétition

Publiée par Circuit Paul Ricard sur dimanche 15 avril 2018

Lire aussi : Vivez le GP de France F1 en VIP au Circuit Paul Ricard

Charles-Bernard ADREANI
Photos : Raymond PAPANTI

Slideshow : 4 Hours Castellet 2018 by Raymond Papanti

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Laisser un commentaire